Articles

Ouvrir les barrières, maintenant - Nouvelles façons d’apprendre et d’enseigner.

Par Denys Lamontagne , le 23 septembre 2009 | Dernière mise à jour de l'article le 04 novembre 2009

Un mur tombe

En 1989, quand le mur de Berlin est tombé, un génial cameraman n’a pas seulement filmé les milliers de personnes qui franchissaient le mur dans l'allégresse; il s’est aussi attardé aux visages des gardiens qui, médusés, regardaient passer leurs concitoyens devant eux.


Sur leurs visages on peut lire leur stupeur : tant de joie libérée leur disait en retour ce à quoi leur travail avait consisté durant les 28 ans du mur.  Le verdict était sans appel et eux-mêmes tenaient le rôle du juge. Ils ne pouvaient participer à la liesse pourtant contagieuse.

Non pas qu’ils cautionnaient le mur; ils faisaient simplement partie d’un système dont ils tiraient leur gagne-pain et ce dernier disparaissait..

Les murs autour de la connaissance

Dans un système de fréquentation scolaire obligatoire, l’individu doit nécessairement dépasser le fait qu’on le contraint s’il veut profiter de ce qu’on lui propose si aimablement. 

Mais plus le système est strict, moins cette acceptation est facile pour les individus et plus elle devient limitée.  Un bon nombre se révoltent de diverses façons et c’est alors que les acteurs de ce système doivent contraindre activement, généralement contre leurs principes même.

Après quelques années de ce régime, régime auquel ces acteurs ont eux-même été préalablement soumis en tant qu’étudiants, il n’y a plus de remise en question facile et un ensemble de justifications est mis en place pour défendre la coercition prétendument nécessaire en éducation. Il n’y a pourtant rien de plus pédagogiquement faux que la coercition dans l’apprentissage.

La joie des étudiants à la fin des cours leur rappelle, jour après jour, ce en quoi une partie de leur travail consiste.

Des murs s’effritent

L’arrivée d’internet et des technologies de communication en éducation apporte les possibilités de l’apprentissage distribué, en des lieux multiples et à travers une grande variété de sources.

De nouvelles façons d’organiser l’enseignement permettent aux individus de reprendre le contrôle sur leurs apprentissages, autorisent la personnalisation des enseignements, incitent à la réduction des contraintes d’horaires, de lieux, de programmes et d’interlocuteurs. Cependant elles agissent aussi comme autant de rappels des contraintes imposées et subies, et provoquent en retour l’expression de justifications.

Il n’y a pas de justification qui tienne face à la reprise de leurs responsabilités par les individus. Les justifications sont toujours l’aveu d’une culpabilité inexprimée.  Oui, il peut y avoir des délais,  des adaptations, des ajustements, mais l’objectif de responsabilisation des individus ne saurait être remis en question, surtout quand les étudiants la réclament.

Ouvrir les barrières pour sortir... et mieux revenir

Presque tous ceux qui ont franchi la frontière après la chute du mur sont revenus de leur plein gré, libres de pouvoir la franchir à nouveau quand ils en ressentent l’envie ou le besoin.

Quand on entend des fonctionnaires, des professeurs, des directeurs d’école ou même des ministres défendre leur immobilisme ou en appeler aux méthodes traditionnelles d’enseignement, non pas à la pédagogie mais à l'esprit de l’enseignement dirigé et contrôlé, on entend surtout les justifications pour le maintien d’un système de domination.

Comme les gardiens livrés à eux-mêmes avec un ordre laconique en cette soirée du 9 novembre 1989 «...les citoyens pourront franchir la frontière à partir de...  maintenant», ils peuvent eux aussi décider d’ouvrir les barrières en éducation; aucun ordre ne les en empêche. Presque tous les gouvernements sont pour l’intégration des technologies en éducation et ils l’expriment explicitement et fréquemment pour la plupart.

Les autorités le veulent, les étudiants le veulent, qu'attendons nous ?  Ouvrez les barrières !

________________________________________________________

Quelques suggestions pour les enseignants et les élèves :

Avez-vous apprécié cette page?

Voir plus d'articles de cet auteur

Accédez à des services exclusifs gratuitement

Inscrivez-vous et recevez des infolettres sur :

De plus, indexez vos ressources préférées dans vos propres dossiers et retrouvez votre historique de consultation.

M’abonner
Je suis déja abonné