Articles

La chimie amusante sur Internet, l’officielle et l’autre.

Vidéos, wikis et blogues offrent un mélange explosif pour les débrouillards.

Par Denys Lamontagne , le 06 juillet 2010 | Dernière mise à jour de l'article le 07 juillet 2011

S’amuser avec la chimie ?

On trouve évidemment les expériences des petits Débrouillards sur leur site internet ou sur Wikidébrouillard (article de Thot) ou celles de Family Quest, où vous apprendrez à fabriquer une mini fusée, de la craie à trottoir et à utiliser d’autres phénomènes chimiques de base avec des produits sans danger.

Parfait pour organiser une activité avec des enfants.  Mais que feront les ados qui veulent aller plus loin ?  Ils iront sur Internet et fouilleront un peu. Que trouveront-ils alors ?

La vraie chimie 

Ils y trouveront, par exemple, cette expérience de surfusion avec de l’acétate de sodium. Fort intéressante, elle ouvre plusieurs possibilités. La question pour le chimiste en herbe est alors «Où se procurer de l’acetate de sodium ?»

«Acetate de sodium» dans Google nous mène à Wikipédia (Acétate de sodium) qui nous dévoile les usages et les façons de produire de l’acetate de sodium maison. Voilà, facile, le principe est compris : moteurs de recherches, sites de vidéos, wikis, blogues et sites torrents offrent tout ce qui est nécessaire.

Dans l'exemple précédent on restait encore dans le domaine des expériences de four à micro-ondes et du «chimiquement acceptable».  Mais il y a maintenant quelque chose qui a changé et qui rend l’accès à la chimie amateur beaucoup plus difficile (Article de Science presse sur les Chems kits).

Par exemple, lancer une fusée à eau est fort intéressant (Voir article Thot Cursus) mais pour ceux qui voudront passer à un autre niveau et lancer de vraies fusées, les ressources ne manquent pas, surtout si vous acceptez de passer du coté sombre du web. Certaines de ces ressources vont jusqu’à la fabrication de la poudre et autres réactifs... pour les esprits curieux, la notion du danger réel devrait commencer à être préoccupante.

Bombes au lait et au chlore, propulseurs de balle de tennis à l’essence, lances-allumettes enflammées, les recettes de réactions chimiques violentes ou spectaculaires foisonnent et il est facile de fouiller et de trouver LA référence, comme «The Golden book of chemistry experiments» ou «The Anarchist CookBook» qui permettront de passer à l’action.

La sécurité fait partie de la démarche scientifique

Alors, plutôt que de s’inquiéter outre-mesure, plusieurs choisissent l’approche de l’encadrement adulte et de la sensibilisation à la sécurité.  On le constate dans plusieurs vidéos. Le bon chercheur peut témoigner du fruit de ses recherches après les avoir effectuées : il est vivant.

L’influence des «Myths Busters (Les stupéfiants)» y est sûrement pour quelque chose. L’esprit expérimental de chercheur apparaît bien souvent après l’amusement initial. L’idée de contrôler des réactions chimiques et de les utiliser sous-entend une certaine compréhension des phénomènes en cours, leur mesure, leur manipulation et de là l’ouverture à la recherche scientifique.

Bref, pour bricoler avec la chimie amusante, vous n’avez qu’à taper «Chimie amusante» dans un moteur de recherche et l’aventure pourra commencer.

Avez-vous apprécié cette page?

Voir plus d'articles de cet auteur

Accédez à des services exclusifs gratuitement

Inscrivez-vous et recevez des infolettres sur :

De plus, indexez vos ressources préférées dans vos propres dossiers et retrouvez votre historique de consultation.

M’abonner
Je suis déja abonné