Articles

Inde - Afrique : et maintenant, au tour des formations en finance*

Par Thot , le 07 décembre 2010

Depuis quelques mois, la revue Thot rend compte des différentes actions menées dans le cadre des services en ligne au titre de la convention que le Gouvernement de l'Inde et les pays de l'union Africaine ont signée. Plusieurs programmes de e-learning sont proposées au bénéfice des pays du Continent noir. La réputation de l'inde dans ce domaine grandit en Afrique et dans le monde entier, vu que ce pays continent abrite plusieurs universités dispensant des cours à distance. Ce pays participe également à la réduction de la pauvreté et à la massification de l'éducation soit par la mise oeuvre des matériels pédagogiques accessibles à moindre coût, soit par des stratégies d'apprentissage originales.

L'Inde investit le champ des formations en finance à distance

En dehors de la télémédecine, de l'e-gouvernement et du tourisme, l'Inde compte également de nombreuses écoles de commerce et de management. Aujourd'hui, les B-schools en présentiel ou en ligne font sensation dans le monde entier et sont considérées comme des passeports pour des carrières qui attirent les étudiants de tous les pays. À en croire la presse spécialisée, l'Inde est en train d'atteindre des performances de niveau international dans le domaine de la formation en finance.

Le Gouvernement du Cameroun, qui avait dépêché une délégation de l'Université de Yaoundé 1 en Inde, a signé des accords avec une demi-douzaine d'universités indiennes parmi les meilleures pour que celles-ci apportent leur savoir faire dans le recyclage et la formation continue des apprenants camerounais. Depuis le lancement de la première formation, un engouement est observé et le nombre d'apprenants initial retenu a été doublé, passant de 30 à 70. Une sélection rigoureuse est assurée par une commission multisectorielle.

Cette fin d'année vient de voir lancé un nouveau Master offert par l'Inde par le biais de l'université d'Amity. Cette Université privée, la plus grande de l'Inde, compte près de 80.000 étudiants et dispose de plusieurs campus en Inde, dans le monde et dès janvier 2011, en Afrique, notamment sur l'Île Maurice. Le Cameroun vient, sur plusieurs sites, de lancer un appel à candidature pour la sélection des futurs apprenants de cette université qui prendront des cours au Learning center de Yaoundé. Le programme des enseignements est aussi publié. Les cours s'effectueront à des horaires commodes pour les Camerounais, soit de 14h à 18h. La plateforme utilisée par toutes les universités indiennes impliquées dans le projet Panfrican e-network est le i-Grandee Software.

Enseignement en anglais, contenus approuvés par les pays partenaires, tuteurs locaux

Il faut noter que les contenus d'enseignements, qui sont les mêmes pour tous les pays africains partenaires du projet, sont conçus par les universités indiennes et avalisés en Afrique. Les mêmes enseignements sont également dispensés pour les étudiants indiens. Bien qu'en anglais, les apprenants y trouvent leur compte et sont encadrés par des tuteurs locaux. Les discussions interactives entre apprenants et enseignants s'effectuent en anglais pour l'ensemble des centres d'enseignement situés en Afrique et en Inde. Il semble cependant tôt pour évaluer cette première expérience en ligne au niveau national et au niveau multilatéral. Mais l'extension de ce programme dans tous les pays laisse croire que l'Inde est devenue un partenaire de choix pour le développement de la formaiton en ligne.

Illustration : capture d'écran du site de l'Université d'Amity.

Avez-vous apprécié cette page?

Voir plus d'articles de cet auteur

Accédez à des services exclusifs gratuitement

Inscrivez-vous et recevez des infolettres sur :

De plus, indexez vos ressources préférées dans vos propres dossiers et retrouvez votre historique de consultation.

M’abonner
Je suis déja abonné