Articles

Connais-toi toi-même, tu apprendras mieux

Par Tété Enyon Guemadji-Gbedemah , le 15 juin 2010

L'engagement dans un parcours d'apprentissage suppose le préalable de la mise en question de soi qu'on pourrait traduire par la devise socratique : Connais-toi, toi-même. Parce que nous n'apprenons pas tous de la même manière. Loin de là ! Et nos motivations pour l'apprentissage ne sont pas les mêmes non plus. Chaque apprenant peut être relié à un style d'apprentissage. Jean-François Michel en dénombre sept dans son livre Les sept profils d'apprentissage paru en 2005. Le site competencescles.eu synthétise en une page ces différents profils.

Êtes-vous dynamique, rebelle, enthousiaste ? Un peu de tout ça ?

En fonction de l'identité des apprenants, on distinguera :

  • l'intellectuel,
  • le dynamique,
  • l'aimable,
  • le perfectionniste,
  • l'émotionnel,
  • l'enthousiaste,
  • le rebelle.

L'intellectuel aime apprendre. Il est souvent bon élève. Tandis que le rebelle, de peur d'être blessé, évite de montrer tout signe de faiblesse. Il peut donc devenir un élève difficile.

En outre, il classe en quatre catégories les motivations d'apprentissage. Certains apprenants aiment d'avantage le concret. D'autres aiment savoir pour savoir. Pour une troisième catégorie, la motivation est centrée sur les personnes (avec qui ?). La quatrième catégorie, pour sa part, aura besoin de situer l'apprentissage dans une vision globale, dans un environnement.

Enfin, trois types de compréhension sont associés aux styles d'apprentissage. L'auditif qui comprend par l'écoute, le visuel par la vue et le kinesthésique par ce qui est ressenti. Pour résumer, le profil d'apprentissage d'une personne comporte trois éléments : le profil d'identité, le profil de motivation et le profil de compréhension. La détermination de son propre profil permet d'aborder sereinement l'apprentissage. A cet effet, le site Apprendre à apprendre propose un test en ligne pour déterminer son profil d'apprentissage et quelques extraits du livre de Jean-François Michel.

Quelle réalité scientifique ?

Mais tout ceci a t-il des bases scientifiques ? Certains en doutent, comme le signale un article américain paru en décembre 2009. Il semblerait que la définition des styles d'apprentissage (pas moins de 71 ont été identifiés au fil du temps, selon l'article) ne se soit jamais apouyée sur des critères de scientificité suffisants, selon un journal professionnel de psychologues. Les auteurs affirment même que les expériences et observations réalisées laissent penser que tout le monde apprend de la même manière...

Ce qui ne laissera pas d'étonner toute personne qui a réfléchi quelques minutes sur ses stratégies d'apprentissage. Alors, que le style d'apprentissage soit inné ou acquis, qu'il relève de la stratégie consciente, de la psychologie peu consciente ou de la physiologie, peu importe : l'essentiel est que chacun détermine ce qui, pour lui, est important dans la manière de capter les signaux externes, de les comprendre, de les mémoriser et de les remobiliser en temps voulu. Le modèle de J.F. Michel, dans cette perspective, n'est qu'une entrée parmi d'autres, mais elle peut s'avérer précieux à nombre d'entre nous.

Télécharger : Les sept profils d'apprentissage (.pdf)

Avez-vous apprécié cette page?

Voir plus d'articles de cet auteur

Accédez à des services exclusifs gratuitement

Inscrivez-vous et recevez des infolettres sur :

De plus, indexez vos ressources préférées dans vos propres dossiers et retrouvez votre historique de consultation.

M’abonner
Je suis déja abonné