Articles

Tout connaître de l'art asiatique sans bouger de sa chaise

Des visites guidées virtuelles dans deux prestigieux lieux d'exposition parisiens

Par Audrey De Santis , le 30 mars 2010 | Dernière mise à jour de l'article le 02 avril 2013

Il n'est pas toujours simple de se déplacer avec sa classe sur les différentes expositions intéressantes. C'est là qu'entre en jeu une pratique des musées de plus en plus courante qui consiste à mettre en ligne les ressources nécessaires non seulement pour être en capacité de constituer de véritable cours d'art pour ses élèves mais aussi parfois pour tester leurs connaissances de façon plus ludique et interactive qu'un simple test écrit. En ce qui concerne l'art asiatique, deux musées semblent se démarquer des autres, de part leur avancée dans cette logique d'expositions virtuelles : le Musée Guimet, musée national des arts asiatiques, et la Bibliothèque Nationale de France, situés tous deux à Paris.

Images et sons d'estampes japonaises

La Bibliothèque Nationale de France (BnF) avait présenté durant quelques mois entre novembre 2008 et février 2009 une exposition consacrée aux estampes japonaises. Plus d'un an après la fin de l'événement, l'exposition "L’estampe japonaise, images d’un monde éphémère" est toujours visible... en ligne. Graphisme épuré, texte minimaliste mais suffisant, le site semble tiré de l'esprit japonais tel qu'on se l'imagine : simple mais efficace. Trois principales catégories se partagent les informations, la plus intéressante restant "en images" dans laquelle on retrouve l'exposition déclinée en cinq thèmes - images du monde flottantthéâtre et sumobeautés fémininesparodies et poèmespaysages - sous forme de visuels accompagnés de courts textes explicatifs, mais surtout où l'on retrouve surtout toute l'iconographie dans laquelle il est possible de se servir, et une visite guidée commentée par la commissaire de l'exposition Gisèle Lambert.

Ce dernier "outil" paraît le plus efficace à utiliser pour un cours car il est possible d'explorer les oeuvres commentées directement sur le site mais aussi de télécharger au format .mp3 chaque commentaire de façon séparée afin, par exemple, d'accompagner par un enregistrement sonore la visualisation en classe des images récupérées en ligne. D'autant plus que la totalité des commentaires n'excède pas les 40 minutes, ce qui permet si on le souhaite d'étudier rapidement chaque estampe. Bien sûr, afin d'étoffer un possible cours sur cette exposition, toute sorte d'informations historique et explicative sont consultables dans la catégorie "Arrêt sur..." qui reprend les grandes thématiques de l’estampe japonaise : scènes de spectacles, portraits de femmes, parodies et poèmes, paysages. Le site ayant une vocation pédagogique, l’estampe érotique est juste évoquée. Enfin, le simple plaisir des yeux n'est pas oublié puisque sont aussi mis en ligne quelques albums à feuilleter.

Une Bible de l'art asiatique

Le Musée Guimet est l'un de musées européens les plus complets en ce qui concerne l'art asiatique. Et il semble en outre s'être parfaitement adapté à l'ère numérique, avec un site internet complet et à propension pédagogique. Outre les relativement habituelles informations sur l'histoire du musée, les expositions en cours, les partenariats ou les publications, le Musée Guimet propose des visites virtuelles des différentes collections permanentes et temporaires achevées. Le parcours des cinq niveaux du Musée se fait en ligne grâce à un système couplé de photos et d'une carte pointée grâce à laquelle on se rend où on veut. On regrette cependant l'absence de commentaire accompagnant le visuel sur le moment, obligeant à fouiller au préalable soit dans des ressources personnelles, soit sur le site lui-même dans les nombreuses indications données dans la partie "collections". Cette dernière page est d'ailleurs très complète et efficace pour préparer un éventuel cours, avec l'existence d'une hiérarchisation par zone géographique (Japon, Chine, Asie du sud-est, etc.) mais aussi la mise à disposition d'archives photographiques et sonores ou encore d'interviews.

Mais la bonne idée du site semble être cette partie que les concepteurs ont décidé de consacrer aux enfants, et plus spécifiquement le mini-site dédiée aux animaux aquatiques d'Asie. Facile à prendre en main, ce jeu pédagogique peut permettre de tester les connaissances de ses élèves de manière ludique et agréable, soit par l'intermédiaire d'un quizz direct soit en passant par une carte à laquelle sont liés différents objets d'arts sur lequels on peut cliquer pour répondre à une question ou découvrir de nouvelles anecdotes.

L'art asiatique a plutôt du mal à se transmettre et à s'enseigner aux plus jeunes. Manque d'attrait, d'identification, de mise en perspective, d'envie? Misons plutôt sur un simple manque de moyens existants pour enseigner une telle discipline de façon pédagogique et amusante. Aucun doute alors que les initiatives mises en avant précédemment pourront servir d'exemples à d'autres musées ou instituts culturels.

Expositions virtuelles :
Musée Guimet, musée national des arts asiatiques
L’estampe japonaise, images d’un monde éphémère

Crédit photos : captures d'écran des sites internet de la BnF et du Musée Guimet.

Avez-vous apprécié cette page?

Voir plus d'articles de cet auteur