Articles

Les QCM, pas si simples qu'ils en ont l'air

Un répertoire de logiciels pour créer des QCM facilement.

Par Tété Enyon Guemadji-Gbedemah , le 31 mai 2010 | Dernière mise à jour de l'article le 05 juin 2015

En France, dans l'enseignement supérieur en particulier, les QCM (questionnaires à choix multiples) n'ont pas bonne presse. On raille souvent les Anglo-saxons pour leur utilisation jugée abusive de cet outil, alors que nous préférons, et de loin, l'essai rédigé, la dissertation "à la française" comme trace et preuve des apprentissages réussis des étudiants. 

Mais de quels QCM parlons-nous ? A t-on seulement essayé d'en confectionner un ? Pour combattre les idées reçues et encourager les enseignants à une utilisation raisonnée du QCM, Grenoble universités Campus Ouvert (GReCO) propose un dossier thématique intéressant sur la question, intitulé "TICE et QCM".

Le dossier propose une définition renouvelée du QCM : "un QCM est un ensemble d’items comportant un énoncé donnant lieu pour l’étudiant à une sélection de une ou plusieurs propositions dans un ensemble composé de bonnes propositions et de distracteurs". Par "distracteurs", il faut entendre des propositions fausses, placées là pour vérifier la capacité de choix de l'étudiant.

Sont ensuite présentés trois types de QCM : les QCM Vrai-faux-omission, les QCM à solutions multiples et les QCM avec solutions générales.

Que ce soit pour l'un ou l'autre type, le QCM peut servir en évaluation formative comme en évaluation sommative. L'usage en évaluation sommative est le plus courant, mais le dossier ouvre également des pistes intéressantes sur l'usage des QCM en évaluation formative. Ils peuvent par exemple être utilisés dans le cadre de la préparation à un concours où à un examen, l'étudiant évaluant périodiquement la progression de ses connaissances. A ce sujet, on pourra lire le témoignage d'une jeune étudiante qui explique comment elle a préparé son bac avec des QCM, sur le site de L'Etudiant.

Bien entendu, le QCM ne peut pas tout évaluer : "ils ne peuvent pas (...) évaluer certains types de performances comme la rédaction, l’expression de sa pensée ou le choix d’une méthode, l’invention de solutions nouvelles. Pour cette raison, les QCM doivent être utilisés comme des outils venant compléter les outils d’évaluation existants, mais, en aucun cas ils ne doivents être les seuls opérateurs de l’évaluation".

Le dossier se poursuit par un exposé des avantages et inconvénients des QCM, de judicieux conseils pour la rédaction et l'application d'un système de notation.

Les applications de QCM

La dernière partie du dossier "TICE et QCM" est consacrée à une analyse comparative de neuf applications de QCM disponibles sur le Net, sous les angles pédagogique et technique :

Tous ces logiciels ont été testés seulement sous Windows, bien que certains fonctionnent aussi avec d'autres OS. Un excellent dossier, qui permet de se lancer dans la confection de QCM en toute connaissance de cause.

________________________________________________________________________________________

MàJ du 06 juin

Ajoutons enfin, comme suggéré dans les commentaires, deux autres applications, elles-aussi gratuites, qui n'apparaissent pas dans le dossier :

  • RealQuest, pour créer et gérer des banques de questions et des questionnaires à choix multiples ;
  • QCM Direct, pour corriger automatiquement les QCM à l'aide d'un scanneur.

Télécharger : Les dossiers thématiques du GReCO : TICE et QCM (.pdf)

 

Crédit photo : Roobcio / Shutterstock.com

Avez-vous apprécié cette page?

Voir plus d'articles de cet auteur

Accédez à des services exclusifs gratuitement

Inscrivez-vous et recevez des infolettres sur :

De plus, indexez vos ressources préférées dans vos propres dossiers et retrouvez votre historique de consultation.

M’abonner
Je suis déja abonné