Articles

Sénégal : une solution d'apprentissage mobile pour les élèves nomades

Par Thot , le 07 novembre 2010 | Dernière mise à jour de l'article le 04 septembre 2011

La compétition dénommée European Satellite Navigation Competition (ESNC) se présente aujourd'hui comme un des plus grands concours mondiaux dans le domaine des sciences et technologies. Ces technologies sont toutes orientées vers des applications liées au Satellite européen Galileo. Depuis 2004 ce concours  accueille annuellement des participants du monde entier sous l’égide de la Commission Européenne, qui proposent des produits ou services innovants basés sur les systèmes de navigation satellitaires disponibles (GPS par exemple) et susceptibles de participer à un développement significatif du Satellite Galileo.

Cette année, le concours a enregistré, pour la première fois, un homme d'affaires et citoyen du Sénégal, Mr Mamadou Diop. Le lauréat est connu comme le Président du Groupe ISEG/UNIDAF, l'Université internationale des diaspora africaine. Le projet de cette université est de favoriser le transfert de compétences par la diversité des parcours professionels des africains de la diaspora au profit de la jeunesse africaine, associant l'université au monde socio-économique. Cette université comporte trois filières professionnelles et des programmes détaillés.

Un dispositif d'éducation pour les enfants des groupes nomades

Le projet proposé au jury par M. Diop a retenu toute l'attention. Il projet s'intitule mLearning4Africa, et développe un dispositif d'apprentissage mobile pour les communautés africaines et du Moyen-Orient en milieux urbain et rural.

Selon l'article publié sur le site Leral.net, mLearning4Africa est une plateforme mobile d'apprentissage accessible par téléphone portable, dédiée spécifiquement aux populations nomades ou simplement mobiles. Le téléphone portable devenant ainsi un outil capable d'aider ces groupes à se former, accéder à des informations de prévention sanitaire ou liées à leurs activités agricoles, prendre part aux efforts d'alphabétisation…

L'originalité du projet tient au couplage avec un GPS : les groupes inscrits seront repérables, permettant ainsi de leur communiquer des informations pertinentes et surtout d'informer les parents sur la présence d'une école ou d'un enseignant à proximité de la zone temporaire de résidence, afin d'assurer une certaine continuité dans l'apprentissage.

D'après le texte publié, un serveur créé à cet effet et connecté au satellite Galileo permet de compiler les données et statistiques pouvant améliorer en permanence les services à fournir aux populations africaines exclues de la société de l’information.Le prototype  peut s'utiliser sur toute plateforme virtuelle pour faire de la formation à distance, de l’alphabétisation, de la télémédecine dans les zones les plus reculées et permettra à tous d’accéder à une formation de qualité quelle soit la localisation géographique.

Ces solutions endogénes sont celles que nous attendons, qui permettent d'utiliser certes les outils modernes, mais qui montrent que nous prenons au sérieux nos propres enfants dans leur riche diversité et leur éducation.

Avez-vous apprécié cette page?

Voir plus d'articles de cet auteur

Accédez à des services exclusifs gratuitement

Inscrivez-vous et recevez des infolettres sur :

De plus, indexez vos ressources préférées dans vos propres dossiers et retrouvez votre historique de consultation.

M’abonner
Je suis déja abonné