Articles

La biodiversité s'épanouit en classe et sur la toile

Par , le 17 septembre 2010 | Dernière mise à jour de l'article le 20 septembre 2010

Depuis l'année 2004 la région française Haute-Normandie s'est impliquée avec ses différents partenaires dans le programme très ambitieux des établissements du développement durable (EdDD). L'objectif est d'intégrer progressivement l'ensemble des établissements scolaires de la région dans le dispositif. Plus d'une centaine d'écoles ont déjà adhéré à ce projet éducatif général qui s'appuie à la fois sur les programmes disciplinaires en vigueur et sur la nécessité de mettre en oeuvre au niveau local de l'école, du collège ou du lycée des actions concrètes en matière de développement durable. Ces actions se doivent d'apporter des réponses aux problématiques sociales, environnementales et économiques qui ont pu être ciblées au sein de la structure scolaire. Un répertoire des établissements engagés dans la démarche est régulièrement mis à jour sur le site de l'Arehn.

Les ressources de l'AREHN

L'Agende régionale Environnement haute-Normandie (AREHN) est l'un des 14 partenaires du programme EdDD faisant partie du comité de pilotage régional et participant également à la gestion du label. Le site de l'association est d'une extrême richesse en matière d'éducation au développement durable : dossiers et articles, expositions et autres publications peuvent être consultés et téléchargés (pour la plupart) gratuitement. On trouvera donc des analyses sur des sujets aussi divers que le lombricompostage, les plantes dépolluantes, le bois de chauffage ou encore la valorisation de l'eau de pluie. La liste est impressionnante...

Le Centre de Documentation de l'AREHN est particulièrement impliqué dans cet effort de mise à disposition de ressources informationnelles: sur sa page dédiée, on aura le loisir de consulter le répertoire des outils pédagogiques d'éducation à l'EDD en Haute-Normandie, une sélection de signets autour de la nature et de l'environnement sur Delicious ainsi qu'un ensemble de fiches pédagogiques exploitables en classe. Afin de s'ancrer encore davantage dans la réalité locale régionale, le centre dispose également d'un blog, les petites infos de la doc... de l'AREHN qui permet par exemple de visionner quelques courtes vidéos (témoignage, compte-rendu d'expérience pédagogique, interview) et de lire les différents billets traitant en général des actions ou des manifestations autour du développement durable en Haute-Normandie. D'autres outils "nés" du web 2.0 sont utilisés par les documentalistes: ces derniers alimentent un compte Twitter ainsi que deux portails Netvibes, Energie Climat et L'Actualité Développement durable - Energie.

Education à la biodiversité

Cette année 2010 consacrée au niveau international à la biodiversité est l'occasion de développer un certain nombre d'actions pédagogiques en faveur de la faune et de la flore. Sur le blog ddhn (également animé par l'Arehn) on trouve une série de reportages sur cette problématique. Un exemple parmi d'autres est celui du gîte à insectes ou "entomo-logis" que des écodélégués d'un lycée haut-normand ont fabriqué dans le cadre d'une formation au PNRBSN (Parc naturel régional des Boucles de la Seine Normande). Ce type d'action concrète constitue une forme originale d'éducation et de sensibilisation à la notion de biodiversité. Elle permet d'attirer et d'abriter toute une variété d'espèces et ce type de démarche peut ne pas se limiter aux seuls insectes. Sur le site Eau et rivières de Bretagne, on trouvera un mini-guide (format PDF) qui s'intéresse justement à l'accueil des "auxiliaires au jardin" en général. La création de nichoirs constitue un autre exemple bien connu, l'occasion d'aborder de manière ludique et pédagogique un volet essentiel d'une éducation à la biodiversité, à savoir la connaissance et la préservation de l'avifaune.

Pour finir et s'écarter de la dimension régionale, l'Arehn propose un catalogue d'actions qui pourra inspirer les différentes collectivités en matière de développement durable et/ou étoffer leur agenda 21 le cas échéant.

Toutes ces initiatives ont un point commun : réalisées localement, elles ont vocation à s'étendre bien au-delà de leur territoire d'origine, grâce à leur diffusion via les réseaux numériques. On parle là de "pollinisation des idées", ce qui nous ramène encore à la sauvegarde de la biodiversité !

Avez-vous apprécié cette page?

Voir plus d'articles de cet auteur

Accédez à des services exclusifs gratuitement

Inscrivez-vous et recevez des infolettres sur :

De plus, indexez vos ressources préférées dans vos propres dossiers et retrouvez votre historique de consultation.

M’abonner
Je suis déja abonné