Articles

Michèle Gaudreau : "le temps c'est comme une armoire : elle paraît toujours plus grande quand elle est bien rangée !"

Par Alexandre Roberge , le 26 septembre 2010 | Dernière mise à jour de l'article le 02 septembre 2011

Michèle Gaudreau, pouvez-vous vous présenter à nos lecteurs ?

J'ai 38 ans et je suis mère de 3 jeunes enfants de 2, 4 et 7 ans; je partage la vie de mon conjoint, qui est également le père de mes enfants, depuis près de 10 ans. Mon père était directeur d'école et a toujours été pour moi un modèle en matière de pédagogie et d'éducation. Toute jeune déjà, j'aimais jouer "à l'école" au grand dam de ma jeune soeur qui me trouvait plutôt exigeante à ce jeu.

Au moment d'entreprendre mes études universitaires, j'ai opté d'emblée pour l'enseignement primaire. J'ai entrepris un baccalauréat en enseignement primaire et préscolaire (BEPP) à l'Université Laval de Québec. Mais j'ai vite réalisé que je souhaitais m'investir auprès des enfants à besoins particuliers. Je me suis donc inscrite au baccalauréat en psychologie, toujours à l'Université Laval. J'ai ensuite complété un baccalauréat en enseignement et adaptation scolaire à l'Université du Québec à Rimouski.

Avec ces diplômes en main, j'ai pu débuter ma carrière comme enseignante-orthopédagogue au secondaire auprès d'une classe d'élèves en difficultés graves d'apprentissage. Je me suis ensuite intéressée plus spécifiquement aux enfants présentant des troubles du langage. Depuis près de 4 ans, j'enseigne dans une classe spécialisée à l'école St-Louis-de-France de Charny, à Québec.

La Mère Michel : un site destiné à toute la communauté éducative

J'aimerais que vous m’expliquiez quelle est l’origine du site ? Qu’est-ce qui vous a poussé à créer « La Mère Michèle » ?

Lorsque je me suis retrouvée en congé de maternité pour mon troisième enfant, j'ai ressenti le besoin de me garder active intellectuellement et informée en tant que parent et enseignante. Je suis une personne plutôt créative et j'adore mettre en tableaux, en images et en photos, les idées, les trucs ou les théories que j'utilise. C'est donc devenu un loisir pour moi de créer des fiches par ordinateur et de gérer mon site Internet. Une activité qui m'a permis de me libérer un espace-temps personnel et qui me changeait des couches et des biberons.

Je dois avouer qu'au départ, hébergement, nom de domaine et langage HTML étaient autant de concepts qui m'étaient totalement inconnus. J'ai appris au fil des jours afin d'en arriver à gérer mon site de façon autonome. Ce ne fut pas toujours facile et aujourd'hui encore, les aspects techniques me prennent beaucoup de mon temps dans la gestion du site.

Beaucoup de sites de ressources sur Internet ciblent leur clientèle (étudiants, parents ou enseignants). Pourquoi avoir tenté de joindre tous ces groupes avec votre site ?

Cela va de soi pour moi, car mon site se veut un site dédié à l'éducation en général et pas uniquement à l'enseignement. L'éducation d'un enfant nécessite la participation à divers degrés des éducateurs, des enseignants et des parents. L'éducation des enfants est aussi tributaire des connaissances et des habiletés des intervenants. Je désire donc offrir à tous ces intervenants des trucs, des informations, des actualités et des fiches pratiques pour faciliter leur quotidien et vulgariser les théories éducatives en vigueur afin de les appliquer facilement dans leur pratique éducative. Je souhaite également permettre aux parents, éducateurs et enseignants d'actualiser leur propre bagage en matière d'éducation.

Je pense aussi que la variété de sujets abordés sur le site de La Mère Michèle et les différentes clientèles visées peuvent amener les différents intervenants à se percevoir autrement les uns les autres et favoriser une meilleure compréhension mutuelle et une meilleure communication entre eux, toujours dans le but d'améliorer leurs interventions éducatives auprès des jeunes enfants.

Temps d'apprendre, temps d'enseigner

Selon votre expérience, quelles problématiques émergent autour du temps d'apprendre ? Et plus simplement, comment gérez-vous vos multiples activités?

Pour enseigner et éduquer un enfant nous avons besoin d'être disponibles et calmes. Les enfants aussi ont besoin de moments calmes pour apprendre. Le rythme de vie actuelle et le stress qui l'accompagne rendent tout cela difficile.

Quand vient le temps d'apprendre en classe, certains élèves sont très fatigués et cela nuit grandement à leur capacité d'attention, leur intérêt et leur comportement. Certaines se couchent trop tard pour différentes raisons. Trop souvent hélas, les enfants se nourrissent mal parce que les parents n'ont pas le temps ou l'énergie de leur cuisiner des petits plats maison; par ailleurs, le déjeuner* est souvent oublié ou négligé parce que les matins se transforment en véritable course. Le soir, parents et enfants sentent le besoin de décompresser. La période de devoirs et leçons devient alors une corvée de plus en plus exigeante. Il faut absolument chercher des moyens de pallier à tout cela.

En tant qu'enseignante et mère, j'accorde une grande importance à l'organisation et la planification de mon temps. L'utilisation d'Internet pour préparer mes leçons et mon organisateur familial me font gagner beaucoup de temps. Quand notre temps est bien géré et que les choses sont bien organisées autour de nous, on se retrouve avec plus de temps pour faire autre chose. C'est un peu comme une armoire: lorsqu'elle est en ordre et bien rangée, elle semble devenir soudainement plus grande!

Afin d'enseigner et d'apprendre efficacement, petits et grands doivent, selon moi, trouver du plaisir à le faire. Donner un caractère ludique à l'enseignement et à l'apprentissage nous aide à décrocher de la fatigue et du stress et nous met dnas une disposition d'esprit favorable. Pour y arriver, lorsque le cadre est bien structuré, on peut se permettre plus de souplesse et de spontanéité et apprécier davantage l'acte d'apprendre.

Selon vous, Internet - avec ces sites comme le vôtre et ses réseaux sociaux - est-il devenu un allié pour gagner du temps ou dans la planification des tâches enseignantes ou parentales ?

Tout à fait, si on sait bien les utiliser!  Rares sont les personnes qui peuvent dire aujourd'hui: "Je suis zen et j'ai tout mon temps!". Les personnes âgées, les adultes et même les enfants sont très occupés. Nous voulons rapidement recevoir des services et trouver des réponses à nos questions. Internet devient évidemment une solution pratique et accessible. À toute heure de la journée et en un clic, les sites et les réseaux sociaux sur Internet donnent accès à des multitudes de conseils, de renseignements, d'exerciseurs, de trucs et de références. Les réseaux sociaux permettent entre autres le partage d'expériences vécues, de solutions face à certaines problématiques ou d'interrogations personnelles et professionnelles.  Grâce à Internet, il devient plus facile, plus rapide et plus stimulant d'apprendre et de s'informer.

Quels sont les limites ou défauts d’Internet en matière d’aide à la gestion du temps pour les professeurs et les parents ?

Compte tenu de la nature et de la multitude de sites et des informations disponibles, il devient facile de s'égarer sur des sites qui, bien qu'attrayants, intéressants et divertissants, accaparent beaucoup de temps sans être toujours des plus pertinents. Si on n'y prend garde, il est également facile de se laisser influencer par des sites qui véhiculent une information erronée, incomplète ou discutable. D'où l'importance de lire plusieurs articles ou références sur un thème donné pour corroborer les données véhiculées sur le Web.

Quelles sont les ressources les plus appréciées sur votre site, celles pour lesquelles vous avez le plus de commentaires ou de demandes ?

Les articles qui touchent les problèmes de comportement des enfants (crises, pleurs, peurs) sont populaires (en voici un exemple). Les fiches à imprimer et les conseils pratiques pour gérer la maisonnée sont aussi particulièrement appréciés. Les gens aiment découvrir un truc ou un calendrier qui les aidera à gagner du temps ou à régler rapidement un problème. Comme les "trucs" constituent pour moi des compléments et non des substituts aux stratégies éducatives, j'aime à croire qu'ils ne viendront jamais remplacer la communication, les connaissances et les habiletés requises des personnes qui gravitent autour des enfants. Même si Internet est formidable, il n'y a pas de magie en matière d'éducation. Pour ma part, je considère que la seule magie est le bonheur de transmettre un savoir et de voir briller les yeux de celui qui découvre. Pour cette raison, sans négliger l'aspect plus immédiatement utilitaire, je compte bien continuer d'alimenter mon site de tout ce qui concerne plus fondamentalement l'éducation et tout ce qui peut être utile à ceux et celles qui partagent ma passion.

Comment entrevoyez-vous l’avenir des ressources éducatives sur Internet et des outils pour mieux gérer les temps d’apprentissage et d’enseignement ? Que désireriez-vous en cette matière ?

Internet et tous les outils informatiques auxquels nous avons maintenant accès à la maison, au travail ou en classe viennent bonifier et faciliter l'organisation et la gestion de notre temps d'enseignement et d'apprentissage. Selon moi, il n'y a pas de limites à la contribution que l'ordinateur et Internet peuvent apporter aux stratégies entourant la gestion des apprentissages et les apprentissages eux-mêmes. Il en va cependant autrement lorsque l'on pense formation et éducation. Comme la télévision à une certaine époque, les vertus de l'ordinateur dans le développement de valeurs sur lesquelles s'appuieront la personnalité et l'avenir de nos jeunes sont loin d'être évidentes et reconnues, bien au contraire. Il suffit de songer à la pénétration des sites qui facilitent l'exploitation des enfants sous toutes les formes. Compte tenu de tout ce qui est véhiculé sur le Web, il me semble par exemple qu'il deviendra de plus en plus nécessaire pour nos jeunes de se construire un esprit critique et un bon jugement. Il s'agit d'une mission pour laquelle l'accompagnement personnel des enfants par les adultes reste indispensable. Il me semble qu'il y a là un domaine qui demeure encore largement inexploré et qui mérite que l'on s'y intéresse de façon particulière.

Merci beaucoup, Mme Gaudreau.

La Mère Michèle: articles, conseils et fiches pratiques pour les parents, enseignants et éducateurs

* le "déjeuner" au Québec désigne ce qu'on appelle le "petit déjeuner" en France.

Avez-vous apprécié cette page?

Voir plus d'articles de cet auteur

Accédez à des services exclusifs gratuitement

Inscrivez-vous et recevez des infolettres sur :

De plus, indexez vos ressources préférées dans vos propres dossiers et retrouvez votre historique de consultation.

M’abonner
Je suis déja abonné