Articles

L'édition partagée en ligne, pistes d'exploitation didactique

Par Martine Dubreucq , le 26 novembre 2010 | Dernière mise à jour de l'article le 02 septembre 2011

Typewith.me est un outil qui a changé de nom : il s'appelait Etherpad avant que Google ne le rachète, et nous l'avions déjà présenté.

Des espaces de partage de texte en ligne, il en existe beaucoup,  dont nous avons déjà parlé ici ou là, intégrés dans des systèmes plus complexes ou plus simples, comme Google docs ou Web meeting

Typewithme est un peu plus qu'un espace d'expression puisqu'il offre deux modes de travail en parallèle, une édition en temps réel pour la production d'un texte commun à un groupe de personnes et un fil de discussion, un chat sur le côté droit de l'écran.

Un outil déconcertant

L'expérience avec Typewith.me est effectivement étrange pour l'élève ou l'étudiant  avec des habitudes scolaires traditionnelles parce qu'elle va à l'encontre des modes de travail individuel. Elle expose directement aux autres : qui a essayé l'outil le ressent d'emblée. La ligne de temps permet aux étudiants de bien percevoir leurs apports, comme s'ils étaient filmés et qu'on leur montrait leur action en gros plan.

La dérision, la provocation, le blocage : trois défenses

C'est un risque de l'outil en contexte scolaire. Lorsqu'on donne un espace ouvert d'expression, on a sans doute dans un premier temps des déchainements de propos hors sujet ou provocateurs, des mises en jambes qui masquent une certaine gêne. On ne niera pas non plus les phénomènes de rejet parce que l'exposition aux autres sur un autre mode que la dérision est assez rare à l'école.  Ce billet d'Alexis Lucas, professeur dans un lycée professionnel à  Roubaix, De l’intérêt d’Etherpad pour écrire ensemble parle très bien de l'écriture devant les autres, qui s'apparente à une sorte de confession.

Un outil dont les usages restent à explorer

On le sait bien, parler d'outils pour un professeur revient à parler de la façon dont il imagine et construit son cours et les récits ne sont pas encore très développés sur ce point  :

Un usage brise-glace
On peut très bien utiliser Typewithme comme un échauffement dans une activité d'écriture collaborative en laissant chacun choisir son rôle dans une équipe. Par exemple : qui va être l'animateur, le secrétaire, qui va synthétiser l'ensemble des apports sur le tableau central. Les commentaires peuvent passer par l'espace de chat avant la version aboutie et remaniée progressivement, qui sera au centre du tableau.

Un outil pour l'enseignant
La fonction historique permet très facilement de lire l'histoire des interactions dans la classe, de dégager les « leaders »,  ceux qu'il convient d'aider, d'inciter à plus de poids dans les échanges.C'est une façon de sonder et d'analyser les besoins pour faire évoluer son cours.

Un outil d'évaluation collective de la production écrite
Cette fonction historique permet également de revenir sur quelques erreurs d'ordre lexical et syntaxique, de travailler ensemble sur des reformulations des textes dans le cas de débats argumentés par exemple.

Un outil de prise de note d'un cours d'une grande souplesse
Moins contraignant que Twitter, il permet de dépasser 140 caractères.
Moins ennuyeux qu'un cahier pour chacun, il offre des notes pour tous bien plus complètes, 15 étudiants valent mieux qu'un ! 

Atouts d'une telle application ? Sa légèreté : sans enregistrement préalable, on crée autant de pages que l'on veut, on donne ou envoie le lien, on intègre ces moments d'échanges là où on veut, il suffit d'un navigateur, d'une connexion. Son ouverture instantanée : aussi facile que le papier crayon en apparence, il fait basculer dans une dimension différente, celle de la participation active, visible et tout à fait réversible grâce à sa ligne de temps.

L'utilisation de Typewithme implique donc deux choses essentielles : qu'enseignants et élèves acceptent le collectif en direct, avec le changement de culture d'apprentissage que cela implique; qu'une connexion internet soit disponible dans l'espace de travail... ce qui est loin d'être gagné, en-dehors des salles multimédia.

Avez-vous apprécié cette page?

Voir plus d'articles de cet auteur

Accédez à des services exclusifs gratuitement

Inscrivez-vous et recevez des infolettres sur :

De plus, indexez vos ressources préférées dans vos propres dossiers et retrouvez votre historique de consultation.

M’abonner
Je suis déja abonné