Articles

Grand succès des formation hybrides en France... pour les formations d'enseignants

Par Christine Vaufrey B , le 18 janvier 2011 | Dernière mise à jour de l'article le 15 juin 2011

Malgré leurs attraits évidents et rappelés à maintes reprises aux Etats-Unis, le déploiement de dispositifs hybrides de formation dans l'école française (primaire, collège et lycée) est on ne peut plus lent, car il se heurte à de solides traditions et d'inextricables questions d'obligations de service des personnels enseignants.

Dès que l'on peut agir en-dehors de ces contraintes paralysantes, les dispositifs hybrides de formation voient le jour et font la preuve de leur efficacité. Une illustration nous en a été fournie lors du dernier colloque TICE de Nancy, pendant lequel deux équipes ont présenté des dispositifs hybrides de formation de formateurs d'enseignants. Les vidéos des interventions sont accessibles sur le site de canalc2.tv.

Il s'agissait de :

De nouvelles modalités de formation pour les enseignants : quels effets sur leur pratique et leur développement professionnels ?, intervention réalisée par mesdames Lameul et Journu, ayant piloté la formation des formateurs académiques inscrits dans le dispositif [email protected], qui vous est présenté dans cet article;

C2I niveau 2 "enseignants" Des dispositifs numériques pour former et certifier,intervention réalisée par M. Charpille et Mme Counil , chargés de mission et formateurs Tice à l'IUFM de Lorraine.

Dans le cas du dispositif [email protected], il s'agisssait de faire expérimenter aux formateurs académiques un dispositif de formation hybride qu'ils pourraient alors décliner sur leur propre territoire, avec des enseignants. Dans le cas de la formation au C2I2E, il s'agissait de préparer les maîtres formateurs et référents Tice des établissements scolaires à un nouvel ensemble de tâche, celui de la formation au C2I2E, devenu obligatoire dans la formation initiale des maîtres et que nombre d'enseignants en poste peuvent vouloir acquérir.

[email protected] : un changement significatif dans les savoir-faire enseignants

Les formateurs académiques ayant expérimenté les parcours de formation proposés dans le cadre du dispositif [email protected] ont du s'adapter à des modalités de formation rompant avec les savoir-faire traditionnels des enseignants : au lieu de concentrer leur expertise sur la constitution de leurs ressources, ils ont du travailler avec des ressources préexistantes, les mêmes pour tout le monde. En revanche, ils devaient utiliser toute leur expertise de formateurs dans la conduite du processus-même de formation, qui prévoyait des temps de regroupement, des temps de travail à distance sur plateforme (Moodle), des temps de formation-action avec l'expérimentation de séquences à animer en classe, des temps réflexifs avec l'identification des compétences acquises et validables dans le cadre du C2I2E.

Ce déplacement de l'expertise constitue l'apport fondamental de ce dispositif de formation, qui permet de passer de l'expertise de contenu à l'expertise de formation. Nous sommes là devant un excellent exemple de la plus-value apportée par l'hybridation des parcours, qui mobilise des compétences d'apprentissage autonome et collaboratif bien plus qu'une compétence de mémorisation et d'assimilation de savoirs objectifs et abstraits. 

Les retours des stagiaires mentionnés par les intervenants au colloque font état de la nécessité de s'adapter à cette nouvelle modalité de formation, nécessité perçue pour eux-mêmes et surtout pour les enseignants que ces formateurs auront à leur tour à former. Ont été repérés, en particulier :

  • L'importance de prendre son temps pour se familiariser avec le dispositif en ligne;
  • L'importance des temps synchrones qui permettent de créer du lien entre les apprenants et avec les formateurs;
  • L'importance de cadrer le travail des équipes d'apprenants pour qu'il soit productif;
  • L'importance de la réactivité du tuteur.

Autant de points qui attestent du savoir-faire des professionnels de l'enseignement à distance.

Formation au C2I2E : l'acquisition de compétences plus que de connaissances

Le parti-pris des responsables de la formation des maîtres formateurs et personnes ressources Tice dans les établissements fut de centrer tout l'apprentissage sur l'acquisition de compétences d'utilisation des Tice dans les différentes tâches inhérentes au métier d'enseignant, de manière à ce que les formateurs eux-mêmes puissent à leur tour former les futurs enseignants et leurs collègues. Là encore, il s'agissait d'une formation hybride déroulée sur un peu plus de deux mois, comprenant des temps courts de regroupement en présence encadrant des travaux de groupes, de la mutualisation de ressources et de l'autoformation à distance (sur la plateforme Quickplace). Les temps de formation action se concrétisaient dans un processus itératif d'activités incluant les tice menées avec les élèves et de retours réflexifs sur ces activités; la compétence se construisant au fil du temps et des améliorations apportées d'une activité à l'autre.

Les intervenants lors du colloque ont souligné la difficulté des stagiaires à exprimer une compétence, à en donner des preuves significatives intégrées à leur portfolio. On voit là toute l'importance de la démarche réflexive comme facteur de formation et de progression dans ses pratiques professionnelles. 

Cette formation n'incluait pas la certification C2I2E; mais la plupart des participants se sont présentés à cette certification avec leur portfolio de compétences développé pendant la formation, et l'ont obtenue.

Les participants ont exprimé leur satisfaction d'avoir participé à un tel dispositif de formation et le souhait de pouvoir continuer à être accompagnés de la même manière après la formation.

Ces deux récits d'expériences particuièrement réussies montrent que la formation hybride dispose d'importants atouts, notamment dans le cadre de la formation continue. Les responsables de ces deux dispositifs expriment le souhait que les stagiaires aient à leur tour envie d'en faire profiter leurs propres apprenants, c'est à dire leurs collègues. Osons espérer qu'ensuite les enseignants ainsi formés souhaitent faire bénéficier les élèves des avantages de la formation hybride, en s'emparant du droit à l'expérimentation inscrit dans la loi d'orientation et de programme pour l'avenir de l'école, datant de 2005. 

De nouvelles modalités de formation pour les enseignants : quels effets sur leur pratique et leur développement professionnels ? G. Lameul, A. Journu, Colloque Tice 2010 de Nancy.

C2I niveau 2 "enseignants" Des dispositifs numériques pour former et certifier. JL Charpille, E. Counil, colloque Tice 2010 de Nancy.

Avez-vous apprécié cette page?

Voir plus d'articles de cet auteur

Accédez à des services exclusifs gratuitement

Inscrivez-vous et recevez des infolettres sur :

De plus, indexez vos ressources préférées dans vos propres dossiers et retrouvez votre historique de consultation.

M’abonner
Je suis déja abonné