Articles

Expérience de mutualisation entre enseignants autour de l'usage des TICE

L'apprentissage par l'observation des pairs et par l'imitation

Par Tété Enyon Guemadji-Gbedemah , le 22 février 2011 | Dernière mise à jour de l'article le 25 mai 2011

Il est évident que même dans les systèmes éducatifs où l'intégration des technologies de l'information et de la communication est une réalité, les enseignants ne sont pas tous au même niveau d'usage des TICE dans leurs pratiques pédagogiques. Certains ayant plus d'expertise que d'autres en la matière.

Forte de ce constat, l'Académie de Poitiers à travers sa Mission académique aux TICE (MATICE) initie des séances d'observation des usages pédagogiques à l'intention des enseignants qui souhaiteraient se faire se faire une idée et s'inspirer de leurs collègues. L'initiative a notamment été menée l'année dernière en collaboration avec l'Inspection régionale des Mathématiques autour du Tableau Blanc Interactif.

"4 collègues référents ont accepté d’ouvrir leurs classes à leurs collègues afin qu’ils puissent observer une utilisation pédagogique du T.B.I. en classe puis manipuler l’outil". Le compte-rendu synthétique de ces séances d'observation est publié sur le site de l'Académie. On y trouve le rapport du professeur référent ainsi que ceux des enseignants ayant assisté aux séances.

La description que ces derniers font de la séance de "classes ouvertes" et la projection dans leur environnement est fort intéressante. L'un d'eux écrit ceci : "En conclusion, le TBI me semble un outil très intéressant sur différents points (...) Par contre, sa pleine utilisation nécessite de pouvoir disposer de ce matériel à chaque cours avec la même classe, ce qui n'est pas toujours le cas dans la plupart des établissements (selon la dotation)". Un commentaire personnel qui vaut son pesant d'or et pourrait être interprété comme ceci : nous avons bien compris l'utilité du TBI mais nous n'aurons pas toujours les moyens matériels de l'utiliser. L'inexpérience n'expliquant pas à elle seule l'inutilisation.

Classes ouvertes TICE et lettres

Qu'à cela ne tienne, la MATICE a plutôt ouvert un front contre le défaut d'habileté dans l'utilisation de ces outils. Aussi lance-t-elle à nouveau cette année les classes ouvertes TICE et lettres avec la collaboration de l'Inspection Pédagogique Régionale de lettres. Comme pour la précédente opération, il s'agira d'observer des pratiques pédagogiques associant les TICE. Dans ce cas précis, les pratiques à observer portent sur les lettres et s'organisent autour des thématiques suivantes :

  • Organiser ses idées et écrire en classe : vidéoprojecteur et cartes heuristiques (Freemind)
  • Vidéoprojection et utilisation d'enregistrements sonores
  • Faire classe en salle informatique
  • Analyse d'une oeuvre intégrale en s'appuyant sur les TIC
  • Vidéoprojection et partage de l'information au collège
  • Vidéoprojection et lecture analytique au lycée
  • Elèves équipés d'ordinateurs ultra-portables.

Une charte d'observation des usages des TICE en classe (pdf) a été élaborée par les promoteurs de l'opération. Elle énonce les droits et les responsabilités de chaque participant - en l'espèce le professeur-référent et le professeur-visiteur.

L'une des écoles participant à cette opération a servi de cadre en 2009 à une expérimentation similaire sur la pédagogie différenciée. Le compte-rendu est éclairant sur la motivation que pareille expérimentation pourrait susciter chez les élèves mais aussi et surtout chez les enseignants. Au fil des lignes, les avantages d'un point de vue pédagogique sont clairement perceptibles et confirment l'efficacité de cette démarche d'apprentissage qui se déroule entre pairs et par l'imitation / adaptation.

Avez-vous apprécié cette page?

Voir plus d'articles de cet auteur