Articles

Des recettes à la résolution de problèmes : une approche intéressante pour enseigner la programmation*

Comment initier ses élèves à la programmation, une discipline informatique assez rigoureuse? Une enseignante du Nouveau-Brunswick propose une approche originale pour y arriver.

Par Alexandre Roberge , le 06 février 2011 | Dernière mise à jour de l'article le 27 mai 2011

Nul besoin de rappeler l’importance de la programmation informatique dans nos vies. Sans elle, pas de fureteurs, de tableurs, de traitements de textes, de jeux, etc. Or, le travail de la programmation – dont les premiers principes datent des années 1930 avec la machine de Turing qui était en soi un début d’ordinateur – n’est pas aisé. Et si chaque décennie depuis l’avènement du COBOL dans les années 60 prédit la « mort des programmeurs », il demeure que leur présence et leur savoir-faire sont encore essentiels en 2011. Alors, comment initier des néophytes à ce langage informatique particulier?

Anne Michaud, une enseignante néo-brunswickoise, propose une approche en 4 étapes qui pourrait faciliter la vie de bien des professeurs.

De la programmation en quatre mouvements

La programmation informatique exige deux qualités : connaître et maîtriser les principes de base du langage et, à partir de ce savoir, modifier et inventer pour créer des applications originales ou répondant à un besoin précis. Pour arriver à familiariser ses élèves avec ces deux attitudes, Mme Michaud propose un parcours en quatre étapes qui peuvent se résumer ainsi :

  1. Recettes
  2. Défis
  3. Analyse
  4. Résolution de problèmes

Tout d’abord, « Recettes » signifie qu'au commencement du cursus, on enseigne les règles de base. À cette étape, l’élève ne réfléchit pas sur ce qu’il manipule, il suit des protocoles simples détaillés par image, vidéo ou textes.

Par la suite, on passe à la phase « Défis ». À partir des petits programmes établis lors de la première étape, l’apprenant doit transformer "quelque chose" sans qu’on ne lui donne la marche à suivre. Il doit alors analyser les codes, chercher à répondre aux défis proposés. Par exemple, comment transformer un programme de multiplication en programme d'addition? Quelle est la recette pour qu'apparaissent des lignes plus foncées? Cette étape est celle où se construisent les connaissances de base. Il faut donc que les objectifs soient relativement simples puisque les élèves commecent à peine à intégrer la matière.

La troisième phase, l’analyse, est directement en lien avec ces nouveaux défis. Ici, les élèves doivent observer le code et le comprendre. Comme on l’a dit plus tôt, la programmation informatique est un langage. En processus d'acquisition d'une langue, on scrute et apprend la signification de chaque mot pour saisir son sens dans la phrase, en contexte. Ainsi, en programmation informatique, l’apprenant doit déchiffrer l'application pour retenir quelle est la fonction de chaque code. L’enseignante demande d’ailleurs à ses élèves de commenter chacune des lignes de programmation pour apporter la preuve de leur compréhension. Pour les aider à développer un sens d’analyse, elle leur propose de suivre cette méthode.

Finalement, la résolution de problèmes. Maintenant que le langage a été saisi, l’élève peut se soumettre à des exigences plus compliquées (ex.: programmer un jeu ou une application de loterie) sans avoir recours à des recettes, mais en s'aidant des ressources bibliographiques et sur Internet sur le sujet pour répondre à ses interrogations.

Une approche qui permet, à la limite, de s’initier à la programmation sans jamais toucher un logiciel spécialisé en la matière puisque l’objectif est, avant tout, de maîtriser le principe d'articulation des codes informatiques. Pour mieux comprendre la méthode, nous vous invitons à observer cette présentation Prezi qui explique impeccablement le concept d’Anne Michaud.

Cette façon de faire est une très bonne idée, particulièrement dans un cursus où les apprenants doivent saisir différents langages et logiciels de programmation. Les débuts seront lents, certes, mais de plus en plus rapidement les élèves comprendront les bases de différents codes et les analyseront efficacement afin de les assimiler.

« Approche pour initier à la programmation », Anne Michaud, Éducation à distance / Nouveau-Brunswick francophone, 1er novembre 2010.

Avez-vous apprécié cette page?

Voir plus d'articles de cet auteur

Accédez à des services exclusifs gratuitement

Inscrivez-vous et recevez des infolettres sur :

De plus, indexez vos ressources préférées dans vos propres dossiers et retrouvez votre historique de consultation.

M’abonner
Je suis déja abonné