Articles

Utiliser la FAD pour former les enseignants : rapport international

Par Thot , le 25 octobre 2010 | Dernière mise à jour de l'article le 16 mars 2011

Les Etats-Membres du Commonwealth ont créé une organisation intergouvernemantale nommée le Commonwealth of Learning, qui s'intéresse à la coopération entre pays sur les sujets éducatifs. Cette organisation vient de publier un volumineux ouvrage de 200 pages intitulé Teacher Education Through Open and Distance Learning. Cet ouvrage, évidemment en anglais, est disponible en libre téléchargement. 

Il manque actuellement, selon l'UNESCO, 18 millions d'enseignants dans le monde, dont 4 millions dans les pays de l'Afrique sub-saharienne. Or, les Etats peinent à recruter et surtout à former les nouveaux enseignants en nombre suffisant. D'où l'intérêt énorme pour la FAD qui permet tout à la fois d'assurer la poursuite de la formation initiale de l'enseignant alors qu'il a déjà rejoint son poste et d'assurer sa formation continue au fil des années.

L'ouvrage détaille donc les différents aspects qui doivent être pris en compte pour implanter avec succès des dispositifs de FAD pour les enseignants. Outre l'examen des cadres administratifs et conceptuels de ce type d'enseignement, on trouvera des contributions fort intéressantes sur l'utilisation des TIC pour former les enseignants à l'utilisation pédagogique des TIC, les stratégies pédagogiques à mettre en place en formation d'enseignants, l'utilisation des médias, l'intérêt économique de la FAD pour la formation des enseignants, etc.

On s'étonnera malgré tout de la faible place qu'occupent les préoccupations spécifiques des pays en voie de développement dans cet ouvrage. Seul le chapitre 10 est consacré au programme TESSA de formation continue des enseignants en Afrique sub-saharienne. Ceci, alors que des expériences fructueuses sont menées dans cette partie du monde, comme le montre l'exemple du dispositif monté par le Sénégal qu'Ibrahima Cissé nous présente dans cette entrevue. Et l'on ne pourra s'empêcher de penser que l'énergie passée dans les dispositifs intergouvernementaux complexes, comme celui qui pilote le dispositif TESSA, serait au moins aussi bien employée à co-financer des programmes plus modestes, réalisés à l'échelle d'un pays, mais générant des résultats autrement plus tangibles en termes de certification et de compétences acquises.

Cet ouvrage reste néanmoins fort intéressant, dans la mesure oùil aidera les responsables universitaires à évaluer l'intérêt de mettre en place de la formation des enseignants à distance, qu'il s'agisse de formation initiale ou de formation continue.

On souhaite bien entendu que cet ouvrage soit traduit par une organisation internationale en plusieurs langues, de manière à élargir le cercle de ses lecteurs. 

Teacher Education through Open and Distance Learning, téléchargeable librement (pdf) sur le site du COL. 


Avez-vous apprécié cette page?

Voir plus d'articles de cet auteur

Accédez à des services exclusifs gratuitement

Inscrivez-vous et recevez des infolettres sur :

De plus, indexez vos ressources préférées dans vos propres dossiers et retrouvez votre historique de consultation.

M’abonner
Je suis déja abonné