Articles

Les caractéristiques des cours populaires en français sur YouTube Edu et iTunesU

Par Denys Lamontagne , le 26 octobre 2010 | Dernière mise à jour de l'article le 23 novembre 2011

À regarder les documents internet les plus populaires, on comprend que plusieurs principes pour faire partie du «flux» n’ont rien à voir avec l’éducation... mais on peut s’en inspirer.

YouTube Edu

Sur le YouTube Edu des institutions francophones, on élimine la première vidéo (ESCP Europe 450 000 vues) qui est une publicité comme le Lipdub de l’Uqam (avec 715 000 vues), qui ont fait des centaines d’émules (regardez les suggestions dans la marge de droite).

La seconde vidéo «Conférence sur la Crise financière» enregistrée le 23 octobre 2008 par l’ESCP Europe (Ecole Supérieure de Commerce de Paris), au plein coeur de la crise (avec 111 000 vues) est une présentation mal enregistrée, sans montage et insignifiante (ce n’est qu’une présentation des invités) on comprend mal comment elle a pu arriver là.

Des 4 vidéos suivantes de cette séquence aucune n’obtient plus de 4 000 vues. Donc tout son attrait tient à la surface de ce document.

Attrait

Outre son titre prometteur, les professeurs Jean-Marc Daniel, Christophe Moussu, Philippe Spieser et Christophe Thibierge, spécialisés en finance et en économie, sont connus dans leur institution et cette institution est très bien branchée. Leurs milliers d’étudiants commencent évidemment par cette vidéo dans leurs premières tentatives. Enfin les tags «Conférence, Crise financière, 2008. ESCP, EAP, Europe, Paris, banque, crash, business, management, grande école » offrent une combinaison suffisamment large et précise à la fois. Le document est affiché toutes les fois où des gens indiquent deux tags comme «Europe crise» ou «crash banque».

Donc un titre accrocheur, un sujet de l'heure, des noms réputés, un canal de distribution interne important et enfin des tags populaires assureront une bon départ, mais seul le contenu permet une réelle diffusion, comme on le constate sur la popularité de la suite.

Les treize vidéos qui ont plus de 10 000 vues chacune, ainsi que la plupart des suivantes un peu moins populaires, proviennent de cinq institutions : 

Si vous visitez les canaux YouTube de ces institutions, vous constaterez que seuls ESCP Europe et l’Université de Montréal ont réellement pris le virage de la diffusion «vidéo d’apprentissage». Et cela leur rapporte plus que les autres.

Les autres se contentent soit d’infliger des exposés assommants mal réalisés, soit de recycler des productions publicitaires ou des émissions de télé, presque publicitaires.  Les chiffres de vues en témoignent. Autour de 800 par document pour les premières, autour de 50 pour les secondes.

Pour atteindre une certaine popularité, il semble qu’il faille y mettre des efforts : une réalisation et une présentation de qualité, des contenus de valeur, des titres qui ne trompent pas sur le contenu et un canal de promotion régulier. Justement iTunesU offre ce canal....

iTunes U

Sur iTunes U  (il vous faudra accéder par l'application) on trouve les institutions francophones suivantes :

  • Le Collège de France
  • Hec Paris
  • Université Pierre et Marie Curie
  • Université Paris Descartes
  • Paris 1 Sorbonne
  • Université Nice Sophia Antipolis
  • Université de Strasbourg
  • Université de Montréal

Les catalogues de documents audio et vidéos de ces institutions sont beaucoup plus étoffés et définitivement plus éducatifs que sur You Tube. Certaines des institutions indiquent les documents les plus populaires (sans indiquer le nombre de téléchargements cependant) et parmi les plus populaires on trouve les sujets de l’heure (réchauffement, débats politiques ou sociaux, etc), les langues, les didacticiels informatiques et généralement les premiers documents des séries.

On en retient que les institutions préfèrent iTunes U probablement du fait de l’intégration plus poussée avec les appareils utilisés par les étudiants (téléphones, baladeurs, lecteurs) et de la diffusion des formats audio et vidéo auxquels il est possible de s’abonner.  Ainsi les étudiants d’un cours reçoivent automatiquement leurs documents à mesure de leur mise en disponibilité.

Popularité ?

La popularité peut se définir en termes d’influence : un document ayant un haut pouvoir d’influence sera promu, discuté, repromu, jusqu’à l’épuisement de son intérêt.

Cette capacité d’influence peut s’établir (par choix des sujets et du traitement) et s’étendre de plusieurs façons : réputation des acteurs, des auteurs, des réalisateurs, de l'institution; qualités révolutionnaires ou surprenantes du contenu; applications pratiques; facilité d’accès; efforts de promotion, popularité initiale du sujet, etc.

Mais au bout du compte, pour une institution éducative, l’important n’est pas défini en termes de popularité mais plutôt en termes d’efficacité.  Les fondements de nos sociétés sont basés sur ce qui fonctionne, pas sur ce qui est le plus populaire et ce que nous enseignons est, normalement, ce qui fonctionne. La popularité détermine la vitesse de diffusion alors que la pérennité, sa valeur efficace.

On recherche une certaine popularité, gage d’un intérêt, d'une pertinence, d’une influence et d’une vitesse acceptable de diffusion, mais on évite le piège du vedettariat ou du spectaculaire qui détourne de l’intention initiale (diffuser le contenu) en cherchant à maintenir une haute valeur de contenu, comme le réussissent certains artistes ou professeurs. Ainsi on obtient le meilleur des deux mondes.

YouTube Edu

iTunes U

Avez-vous apprécié cette page?

Voir plus d'articles de cet auteur

Accédez à des services exclusifs gratuitement

Inscrivez-vous et recevez des infolettres sur :

De plus, indexez vos ressources préférées dans vos propres dossiers et retrouvez votre historique de consultation.

M’abonner
Je suis déja abonné