Articles

Comment évaluer la progression de la compétence TIC des élèves du primaire au Québec ?*

Par Christine Vaufrey B , le 04 avril 2011

Le Canada est un état fédéral et même si le gouvernement fédéral fournit des cadres d'action et définit les grandes lignes des programmes éducatifs, chaque province est maître de ses stratégies d'application dans ce domaine. De plus, chaque commission scolaire a également une large marge de manoeuvre, tout comme les établissements scolaires eux-mêmes.

Il ne faut donc pas s'attendre à trouver au Québec comme en France par exemple, état fortement centralisé, des référentiels de compétences TIC de type B2I école, collège ou lycée appliqués sur l'ensemble du territoire provincial. Pour s'en convaincre, il suffit de se rendre sur le site du Récit, Réseau pour le développement des compétences par l'intégration des technologies, qui dispose en plus de ses services nationaux de 11 services locaux répartis sur l'ensemble du territoire québécois. Très vite, on se rend compte qu'il n'y a pas de recherche d'homogénéité dans les approches pédagogiques des TIC avec les élèves, mais plutôt une valorisation des initiatives singulières.

Effet de zoom, du grand angle au plan macro

Le programme de formation de l'école québécoise est fixé par le Ministère de l'Education, du Loisir et du Sport du Québec. A côté des programme d'enseignements disciplinaires, on trouve la volonté de faire travailler 9 compétences transversales tout au long de l'école primaire :

  1. Exploiter l'information;
  2. Résoudre des problèmes;
  3. Exercer son jugement critique;
  4. Mettre en oeuvre sa pensée créatrice;
  5. Se donner des méthodes de travail efficaces;
  6. Exploiter les technologies de l'information et de la communication;
  7. Structurer son identité;
  8. Coopérer;
  9. Communiquer de façon appropriée.

A la lecture de cette liste, on est frappé de constater que les TIC y figurent comme une compétence à part, alors que toutes les compétences transversales de la liste sont maintenant travaillées en grande partie à l'aide de ces outils ! Pour acquérir les compétences TIC, les élèves vont donc être amenés à :

  • Uitlliser les TIC pour progresser dans l'ensemble des compétences transversales;
  • S'améliorer dans l'usage même des outils TIC et avoir un regard critique sur cet apprentissage.

En d'autres termes, il va falloir apprendre avec (les TIC) et apprendre sur (les TIC).

L'apprendre avec dépend de chaque enseignant, éventuellement secondé par un conseiller pédagogique dans sa commission scolaire. Bien que le Québec soit considéré comme un champion des TIC par les Européens et les Français en particulier, la presse locale et les experts du cru sont nettement plus réservés. Même si Mario Asselin souligne l'importance de l'esprit d'expérimentation qui caractérise les enseignants québécois et manque tant aux enseignants français, il mentionne également avoir vu bien des usages fort traditionnels des TIC dans les classes.

L'apprendre sur va dépendre lui aussi de l'enseignant en place, mais la tâche sera complexifiée dans la mesure où il faudra bien établir une grille d'évaluation, un référentiel de compétences, et rendre le tout évolutif dans le temps, puisque toutes les compétences s'acquièrent en continu tout au long des trois cycles du primaire.

Un important effort de formalisation

Et c'est là qu'il devient fort intéressant de fouiller dans les ressources mises à disposition par les conseillères et conseillers pédagogiques des Commission scolaires, notamment celles et ceux qui assurent la représentation du Récit localement.

A la commission scolaire de l'Energie par exemple, on a établi une liste des domaines de tâches à explorer tout au long du primaire et Danielle Beauséjour, conseillère pédagogique, a élaboré en 2009 un remarquable diaporama présentant de manière claire et précise l'évolution de la compétence TIC au primaire et au secondaire. On comprend donc qu'au primaire, l'élève apprend :

  • "À repérer, regrouper, comparer et sélectionner de l'information sur différents suports;
  • À effectuer des recherches simples sur le Web;
  • À utiliser divers logiciels;
  • À communiquer avec d'autres en utilisant les fonctions de base du courriel".

Et qu'il possède les acquis suivants :

  • "Il maîtrise les fonctions communes aux applications utilisées (chercher, trouver, sélectionner, sauvegarder et organiser l'information);
  • Il parvient à transférer des données d'une application à une autre;
  • Il arrive à se repérer dans Internet;
  • Il est capable de consulter son carnet d'adresses;
  • Il perçoit l'aide apportée par les TIC (organisation et communication de ses idées)". 

La liste des acquis en fin de primaire est certes moins précise que celle du B2I école, mais les domaines sont les mêmes, à l'exception toutefois du domaine "Adopter une attitude responsable" qui est présent dès le primaire en France mais n'arrive qu'au secondaire au Québec. 

La commission scolaire de l'énergie met également à disposition de tous des grilles d'autoévaluation des compétences TIC pour le préscolaire et les trois cycles du primaire, ainsi qu'un abondant matériel destiné aux enseignants, parmi les quels on trouvera notament des canevas de Situations d'Apprentissage et d'Évaluation.

Vie et mort des compétences transversales

Au fait. Il paraît que depuis la rentrée scolaire 2010, les compétences transversales ont disparu des programmes scolaires québécois... ou au moins des évaluations, à la grande joie de certains groupements d'enseignants qui ne juraient que par les "connaissances". Voilà un débat que nous connaissons bien en France également. Et dire que nous étions convaincus que si le Canada et le Québec en particulier obtenaient de si bons résultats aux évaluations PISA, c'était à cause de ce développement continu des compétences transversales sur l'ensemble de la scolarité. Il n'est pas sûr que la pratique intégrée et réfléchie des TIC gagne à cette réforme. Mais on peut faire confiance semble t-il aux commissions scolaires et aux enseignants pour ne pas jeter au panier tout le travail effectué depuis 1997 en matière d'intégration des TIC.

Site du Récit

Commission scolaire de l'Energie

Adieu, compétences transversales. Karim Benessaieh, La Presse. Cyberpresse.ca, 9 septembre 2010.

Avez-vous apprécié cette page?

Voir plus d'articles de cet auteur

Accédez à des services exclusifs gratuitement

Inscrivez-vous et recevez des infolettres sur :

De plus, indexez vos ressources préférées dans vos propres dossiers et retrouvez votre historique de consultation.

M’abonner
Je suis déja abonné