Articles

Tarifs préférentiels d’accès pour les écoles : un programme trop populaire pour être abandonné -

Par Denys Lamontagne , le 23 août 1999 | Dernière mise à jour de l'article le 12 décembre 2008

Les critiques ne cessent de fuser contre le programme «E-rate» de l’administration Clinton, qui a déjà permis de doter 80 000 écoles et bibliothèques d’un accès à Internet ou d’une mise à niveau des liens utilisés à cette fin pour la prochaine année scolaire.

Le gouvernement fédéral a alloué une somme de 2,25 milliards de dollars à ce programme pour l’année scolaire, ce qui en fait un des programmes gouvernementaux les plus importants en éducation.

Ce programme est très populaire et ne risque pas d’être abandonné, mentionne Adam Thierer de la Heritage Foundation, qui s’oppose à ce programme. Le projet est controversé parce que son financement provient non pas des taxes générales mais des taxes prélevées sur les appels interurbains.

De plus, c’est la Federal Commission of Communication (FCC) et non le Congrès qui est responsable de l’administration de ce budget et de sa distribution. William Kennard, président du FCC, indique que le E-rate Program ne coûte que 30 à 40 cents par mois au consommateur. D’autres prétendent que les utilisateurs d’interurbains ont décidé de cesser de se plaindre à propos des coûts de ce programme.

Avez-vous apprécié cette page?

Voir plus d'articles de cet auteur

Accédez à des services exclusifs gratuitement

Inscrivez-vous et recevez des infolettres sur :

De plus, indexez vos ressources préférées dans vos propres dossiers et retrouvez votre historique de consultation.

M’abonner
Je suis déja abonné