Articles

Efficacité d’un cours et charge cognitive : traitement continu des données

Par Denys Lamontagne , le 14 janvier 2008 | Dernière mise à jour de l'article le 24 novembre 2011

Notre mémoire opérationnelle, de traitement, a apparemment une capacité limitée; par exemple, on est capable de multiplier mentalement des nombres simples, mais pas des nombres très complexes : cette opération mentale, 23734 x 183392, est hors de portée de la plupart des gens sans un crayon ou une calculatrice.

Le contenu qu’une personne peut manipuler mentalement est appelé «charge cognitive». Si on charge la mémoire de traitement de l’audience avec trop de données, il ne lui restera plus assez de place pour la traiter, ce qui entraînera des difficultés à se rappeler l’information par la suite.

Cliff Atkinson présente un article sur l’art d’améliorer vos cours en ligne. Il présente également une démonstration d’une même information présentée selon quatre modalités. Choisissez celle qui vous paraît la plus efficace

  • Verbatim - Texte narré
  • Texte progressif et narration
  • Texte condensé et narration
  • Images et narration

La démonstration nous mène au coeur de sa proposition qui consiste à concevoir ses cours de façon à ce que l’apprenant retienne au maximum les données, données qu’il traîte au fur et à mesure qu’il les reçoit.

What Steve Jobs Can Teach You About Designing E-Learning

Démonstration

Avez-vous apprécié cette page?

Voir plus d'articles de cet auteur

Accédez à des services exclusifs gratuitement

Inscrivez-vous et recevez des infolettres sur :

De plus, indexez vos ressources préférées dans vos propres dossiers et retrouvez votre historique de consultation.

M’abonner
Je suis déja abonné