Articles

Edition numérique : le respect du lecteur est la clé du succès

Par Christine Vaufrey B , le 27 octobre 2008 | Dernière mise à jour de l'article le 10 juin 2011

François Bon est un écrivain français qui n’hésite pas à explorer une multitude de chemins d’écriture, seul et avec d’autres, puisqu’il anime de nombreux ateliers d’écriture .

Il manifeste une curiosité sans borne pour l’écrit et la création littéraire, mais aussi pour ce que les gens lisent, et la manière dont ils pratiquent cette activité. C’est sans doute ce qui l’a amené à s’intéresser de très près à l’édition numérique et, plus généralement, au dialogue qu’entretiennent –ou pas- l’édition traditionnelle sur papier et l’édition numérique.

Le blog du Tiers livre (site personnel de François Bon) propose ainsi une longue série de billets passionnants sur le sujet. 

Intéressons-nous par exemple aux « liseuses » électroniques, ces tablettes sur lesquelles on peut télécharger des centaines d’ouvrages, et les lire sur un écran dont la taille se situe entre celle d’un livre de poche et celle d’un ouvrage en édition « grand format ».

F. Bon s’est procuré une telle liseuse et depuis, il nous fait part de ses stimulantes réflexions  sur son usage bien sûr, mais aussi sur les conditions de lisibilité du texte, sur les catalogues de titres proposés par les différents éditeurs, etc. F. Bon est, en effet, directement concerné par la question de la diffusion de livres électroniques, puisque lui-même a participé à la création de Publie.net, maison d’édition ne proposant que des ouvrages sous forme numérique. 

F. Bon insiste longuement sur le fait que les éditions électroniques des livres doivent être au moins aussi agréables à lire que les éditions papier. Qu’à cette condition seulement (et devant tous les « bonus » que peuvent offrir les éditions électroniques : photos, sons, etc.), l’édition électronique rencontrera ses lecteurs. Ce qui implique un minutieux travail de préparation des textes, auquel nous ont habitués les éditeurs « classiques », et que semblent oublier certains éditeurs « numériques ».

Dans un récent billet, F. Bon fait part de sa déconvenue après avoir téléchargé un de ses propres ouvrages dans le magasin d’une grande enseigne culturelle française : texte non justifié, sans marges, sans respect de la typographie d’origine, le tout pour un prix élevé, dont l’auteur ne touchera qu’un faible pourcentage…

F. Bon a beau jeu alors de comparer la pratique « d’un mastodonte qui ne comprend rien au web » avec celle qu’il promeut et applique sur Publie.net. Les textes y sont soignés, vendus au prix de l’édition de poche, et l’auteur y est largement mieux rémunéré que dans les systèmes habituels d’édition. 

Contrairement à bon nombre d’amoureux de la littérature et des livres, F. Bon ne refuse pas les supports électroniques de lecture, bien au contraire. Il prend acte du fait que les ordinateurs et Internet ont modifié en profondeur nos pratiques de lecture, que nous privilégions de plus en plus une lecture « de flux », au détriment d’une lecture « dense ». Cela ne signifie pas pour autant que nous soyons devenus insensibles aux qualités esthétiques et ergonomiques des textes. Celles-ci contribuent, à côté du contenu lui-même, au plaisir du texte.

Selon F. Bon, il ne s’agit pas d’opposer édition numérique et édition traditionnelle, lecture sur support électronique et lecture de livres papiers ; les deux options sont complémentaires, y compris lorsqu’il s’agit de littérature, de fiction, de romanesque, de poésie… Mais il importe que, quel que soit le support d’édition retenu, l’éditeur manifeste respect et considération pour le lecteur, en lui proposant un texte préparé pour lui procurer plaisir esthétique et confort de lecture. 

Comment j’ai téléchargé mon propre livre à la Fnac, François Bon, le Tiers livre.

Avez-vous apprécié cette page?

Voir plus d'articles de cet auteur

Accédez à des services exclusifs gratuitement

Inscrivez-vous et recevez des infolettres sur :

De plus, indexez vos ressources préférées dans vos propres dossiers et retrouvez votre historique de consultation.

M’abonner
Je suis déja abonné