Articles

Publié le 20 février 2005 Mis à jour le 12 décembre 2008

Société numérique et développement en Afrique. Usages et politiques publiques

Présentation :

L’Afrique resterait-elle en marge de la société de l’information ? Rien n’est moins sûr, mais rien n’est pour autant acquis. L’Afrique porte en elle-même beaucoup de retards dans l’accès aux nouvelles technologies de l’information : faiblesse dans les dotations en équipements, coûts des communications encore prohibitifs, accès limité aux logiciels libres, etc. Mais aussi paradoxal que cela puisse paraître, les usages des services offerts par ces nouvelles technologies montrent que les populations se les approprient très rapidement dans de multiples domaines : médecine, journalisme, éducation, etc.

Ce processus d’appropriation se poursuit dans un contexte marqué par d’importantes restructurations du secteur des télécommunications privatisations, libéralisations, apparition d’Autorités de régulation. Mais ce processus est aussi marqué par un rôle croissant donné aux bailleurs de fonds bilatéraux et multilatéraux pour théoriquement contribuer à réduire cette fracture numérique.

Quels sont ces usages ? Quel bilan peut-on tirer des différentes politiques publiques mises en oeuvre ? Quels sont les rôles joués par les différents bailleurs de fonds ? Cet ouvrage donne quelques éclairages sur ces questions relativement nouvelles qui s’appliquent à un domaine complexe : une innovation technologique majeure en ce début de XXI siècle.

Table des matières :

  • Introduction générale par Jean Jacques GABAS
  • La fracture numérique
    • Les TIC une chance pour l’Afrique ? par Ahmed DAHMANI
    • Adoption et diffusion de l’accès à l’Internet : fossé numérique ou effet de rattrapage en Afrique ? par Audrey BAUDRIER
  • Infrastructures et Politiques de libéralisation
    • Eléments pour un bilan des privatisations des opérateurs historiques en Afrique, par Bruno JAFFRE
    • Les Autorités de régulation des télécommunications en Afrique , par Rémy FEKETE
    • La déréglementation du marché des télécommunications en Afrique, par José DO-NASCIMENTO
  • Usages et Logiques d’appropriation
    • Panorama représentatif des usages des NTIC en Afrique, par José DO-NASCIMENTO
    • La place des nouveaux usages de l’Internet dans la chaîne de l’information, par Jean-Michel CORNU
    • Les organes de presse sénégalais face aux NTIC : entre opportunité et tyrannie de la communication, par Jean-Michel LEDJOU
    • L’utilisation des TIC pour l’Education et la formation, par Jean VALERIEN
    • Les modes d’appropriation des NTIC en Afrique du Sud : au delà de l’impact, le système socio-technique par Nicolas PEJOUT
    • alons pour une théorie de l’appropriation des NTIC en Afrique, par José DO-NASCIMENTO
    • Une dynamique de développement local basée sur les TIC ? par Jean-Marie BLANCHARD
  • Coopération internationale
    • Télémedecine satellitaire en milieu rural en site isolé, par S.E Madame Ghislaine ALAJOUANINE
    • Stratégie de coopération de l’AUF dans les TIC, par Didier OILLO
    • Pour la refondation de la coopération publique bilatérale française dans le domaine des télécommunications, par Bruno JAFFRE et Jean-Louis FULLSACK
    • La coopération multilatérale, par Jean-Louis FULLSACK

Société numérique et développement en Afrique. Usages et politiques publiquesAuteur(s) : Gabas Jean-Jacques, Collectif Editeur : KARTHALA 379 pages / Prix 26.6 euros


Mots-clés: Afrique information rien Présentation Marge

Accédez à des services exclusifs gratuitement

Inscrivez-vous et recevez des infolettres sur :

  • Les cours
  • Les ressources d’apprentissage
  • Le dossier de la semaine
  • Les événements
  • Les technologies

De plus, indexez vos ressources préférées dans vos propres dossiers et retrouvez votre historique de consultation.

M’abonner à l'infolettre

Ajouter à mes listes de lecture


Créer une liste de lecture

Recevez nos nouvelles par courriel

Chaque jour, restez informé sur l’apprentissage numérique sous toutes ses formes. Des idées et des ressources intéressantes. Profitez-en, c’est gratuit !