Articles

L’industrie de la nouvelle se débat avec les politiques publicitaires -

Par Denys Lamontagne , le 23 novembre 1998 | Dernière mise à jour de l'article le 12 décembre 2008

À mesure que les médias imprimés et électroniques de masse déplacent leur contenu dans Internet, l’industrie est au prise avec les nouvelles règles pour gérer les annonces web d’une façon qui ne mine pas la crédibilité du web comme source de nouvelles.

Alors que la plupart des journaux et magazines imprimés doivent suivre des règles spécifiques -- telles une indication claire pour montrer qu’il s’agit d’une annonce ou d’un reportage publicitaire, ou encore la pratique qui veut que l’on ne place pas l’annonce d’un produit près d’une page éditoriale traitant dudit produit --, les règles deviennent plus élastiques lorsqu’il s’agit de publicité dans le cyberespace. En fait, un sondage informel a permis de constater que, dans la plupart des cas, des bannières-annonces dans un site se retrouvent directement au-dessus, ou à tout le moins dans un environnement proche, d’articles dans lesquels il est question des produits annoncés.

Dans le domaine de l’imprimé, des standards ont été établis il y a plusieurs dizaines d’années. «Il n’y a eu personne dans le grand «Web rush» de 1997 et 1998 qui ait daigné s’arrêter pour dire : «Les règles doivent-elles être différentes?» ou : «Comment faire pour être sûrs de ne pas induire nos lecteurs en erreur?» mentionne Kenneth Paulson, directeur exécutif du First Amendment Center de la Vanderbilt University.

L’American Society of Magazine Editors et l’Internet Coalition travaillent de concert dans le but d’établir les façons de faire pour ne pas mélanger les contenus éditoriaux et publicitaires dans le Web. «Internet a besoin d’éthique» a souligné le co-directeur de la Coalition, Christopher Barr.

Avez-vous apprécié cette page?

Voir plus d'articles de cet auteur

Accédez à des services exclusifs gratuitement

Inscrivez-vous et recevez des infolettres sur :

De plus, indexez vos ressources préférées dans vos propres dossiers et retrouvez votre historique de consultation.

M’abonner
Je suis déja abonné