Articles

Le gaspillage énergétique des installations informatiques

Par Christine Vaufrey B , le 26 septembre 2008 | Dernière mise à jour de l'article le 22 octobre 2008

Si les ordinateurs nous ont permis de limiter nos déplacements et donc, la pollution engendrée par l'utilisation de véhicules, l'informatique n'est pas, loin de là, un "ange écologique". Installations et machines sont même remarquablement gourmandes en énergie.

Sur le site Guide informatiqueun article intitulé Consommation énergétique des data centers fournit des chiffres impressionnants, qui montrent tout à la fois la gloutonnerie actuelle et la grande fragilité de ces installations qui font tourner toutes nos applications en ligne.

Dans les data centers, ou fermes de serveurs, le coût des bâtiments et infrastructures est désormais bien supérieur aux serveurs qu’ils abritent : les serveurs consomment 30 % de l’électricité qui les alimente, le reste étant principalement consommé par les systèmes de refroidissement… Si la fiabilité des serveurs eux-mêmes s’améliore en permanence, il n’en est pas de même du réseau électrique, toujours plus sollicité. Ainsi, plus de 30 % des pannes rencontrées dans les data centers sont dues à des pannes ou des coupures de courant, ce qui en fait la deuxième cause de dysfonctionnement, après le facteur humain.

Face à cette situation inquiétante, les fabricants et fournisseurs de services Internet se sont alliés pour réduire la facture énergétique de leurs installations. L’article s’achève par une série de conseils adressés à tous ceux qui gèrent des data centers, petits ou grands, qui veulent tout à la fois réduire le montant de leur facture et participer à un combat planétaire pour une informatique moins énergivore.

Et du côté des utilisateurs, que se passe t-il ? Là encore, il existe d'importants gisements d’économie d’énergie. 

L’Usine Nouvelle fournit quelques recommandations de bon sens aux entreprises qui veulent optimiser leurs dépenses d’électricité et accroître la durée de vie de leur matériel : préférer les écrans plats, optimiser les impressions, privilégier les équipements labellisés « Energy Star ».

A cela, on ajoutera qu’il est désormais possible d’équiper son PC du logiciel Edison, qui gère la mise en veille de l’ordinateur en fonction des indications fournies par l’utilisateur. 

Car le fait de laisser une machine sous tension la nuit ou pendant la fin de semaine est une des principales sources de gaspillage dans le domaine de la micro-informatique. Le Ministère des Ressources Naturelles du Canada propose ainsi une fiche imprimable sur le thème « On peut accumuler les économies d’énergie en prenant une multitude de petites mesures », qui détruit au passage quelques mythes tenace, tels que Le fait d'arrêter un ordinateur pendant plusieurs heures lorsqu'on n'en a pas besoin le rend vulnérable aux sautes de courant, ou La chaleur que génère l'ordinateur qui fonctionne peut réduire les coûts de chauffage des locaux.

Que vous soyez directeur informatique d’une grande entreprise, salarié d’une PME utilisant quelques dizaines de postes ou un simple particulier disposant d’un seul ordinateur personnel, vous trouverez dans ces articles et dans l’abondante littérature qui aborde le sujet, des solutions concrètes pour réduire la consommation énergétique de votre installation informatique.

Avez-vous apprécié cette page?

Voir plus d'articles de cet auteur

Accédez à des services exclusifs gratuitement

Inscrivez-vous et recevez des infolettres sur :

De plus, indexez vos ressources préférées dans vos propres dossiers et retrouvez votre historique de consultation.

M’abonner
Je suis déja abonné