Articles

L’enseignement organique -

Par Denys Lamontagne , le 24 janvier 1999 | Dernière mise à jour de l'article le 12 décembre 2008

Les formations fondées sur la technologie (FFT) ou Technology Based Training (TBT) comprennent les formations dans Internet, sur CD-ROM et hybrides diverses. Toutes ces formations sont caractérisées par l’importance des ressources mises en réseau.

Les données brutes sur l’efficacité des FFT font état, chez les étudiants, d’une rétention nettement supérieure aux formes conventionnelles de formation, d’une réduction importante de la durée des formations et d’une réduction tout aussi importante des coûts connexes : déplacements, locaux, salaires des employés, etc.

La disponibilité de milliers de données, de ressources (soutien, recherche, correction, évaluation...), de modes d’organisation des données, de formes de présentation, etc. permet aux individus de déterminer et de choisir rapidement ce dont ils ont besoin. Ils évitent ainsi d’avoir à apprendre ce qui ne les concerne pas et ce dont ils ne veulent pas. Cette formation demeure ainsi toujours pertinente pour l’individu, d’où le gain de rétention et de vitesse d’apprentissage.

Mieux encore, si la FFT est conçue comme un système organique de formation, la mise à jour des données, au fur et à mesure de l’évolution du domaine et du niveau des employés ou des étudiants, est possible et faisable. On entre alors concrètement dans la réalité de la formation continue et intégrée au travail : une garantie de productivité et de compétitivité.

Nous en sommes encore au B-A-BA des technologies de formation. Si plusieurs des systèmes de formation offerts actuellement sur le marché tentent pathétiquement de reproduire une classe traditionnelle, d’autres innovent et forcent le changement des mentalités via la mise en réseau des ressources : individus, connaissances, support, entretien et gestion.

On est loin des formations statiques et définitives. Un des changements de mentalité provoqués par les FFT, c’est d’amener à considérer les produits de formation comme des systèmes dynamiques qu’il faut construire et dont il faut s’occuper. D’où un réseau étendu de contacts et la spécialisation inévitable en raison du temps et des ressources à y consacrer.

Les FFT lancent trois grands défis aux institutions de formation :

- d’une part, au niveau de la création de contenu, elles auront à se spécialiser et à apprendre à se mettre en marché;

- d’autre part, au niveau des services aux étudiants, elles devront s’ouvrir et apprendre à profiter des ressources offertes par d’autres institutions; dans cette perspective, le rôle du professeur disparaîtra au profit de l’animateur-superviseur;

- enfin, au niveau des immobilisations, la salle de cours devra se transformer en environnement d’études, un centre de ressources, un lieu d’échange et d’expérimentation, quelque chose qui se situe quelque part entre la bibliothèque multimédia et le laboratoire.

Des transformations profondes qui vont bientôt commencer.

Denys Lamontagne

Avez-vous apprécié cette page?

Voir plus d'articles de cet auteur

Accédez à des services exclusifs gratuitement

Inscrivez-vous et recevez des infolettres sur :

De plus, indexez vos ressources préférées dans vos propres dossiers et retrouvez votre historique de consultation.

M’abonner
Je suis déja abonné