Articles

La nouvelle vie des licences Creative Commons

Par Christine Vaufrey B , le 09 octobre 2008 | Dernière mise à jour de l'article le 23 octobre 2011

Il existe actuellement plus de 130 millions de ressources publiées sur Internet sous licence Creative Commons. Ce qui signifie que vous pouvez les utiliser, sans risque d’enfreindre la loi sur la propriété  intellectuelle, mais en respectant les conditions imposées par leurs auteurs.

Pour trouver ces ressources, le moteur de recherche CC Search  s’avère fort utile.

CC Search vous aide à trouver des livres, des morceaux de musique, des images, des textes, du matériel éducatif… Son principe de fonctionnement est simple : CC Search applique un filtre (dont vous choisissez vous-même certains paramètres) sur des moteurs tels que Yahoo, Google et Flickr. Il effectue également la recherche dans des sites spécialisés dans le partage des ressources placées sous licence Creative Commons : Blip TV pour la vidéo, Jamendo pour la musique, Europeana et SpinXpress pour tous types de médias.

Tous ces sites gèrent les 6 licences Creative Commons pour leurs utilisateurs. En d’autres termes, chaque auteur de ressource a la possibilité d’y déposer ses productions en vue de faciliter leur diffusion, leur partage, voire leur modification.

Cette philosophie de la collaboration et de la diffusion libre semble heurter de plein fouet les principes et préoccupations inspirant les lois sur la propriété intellectuelle et le copyright. D’après Joichi Ito, le nouveau président de l’organisation Creative Commons, il n’en est rien : la diffusion gratuite d’œuvres sous licences libres permet au contraire de faire connaître un auteur, et crée une demande « d’amateurs éclairés » qui sont alors prêts à acheter, en y mettant le prix, des produits en série limitée, tels que des coffrets de CD signés par l’artiste, ou des livres photos personnalisés réalisés par des photographes professionnels.

En d’autres termes, Joichi Ito a la ferme conviction que les produits sous licences libres peuvent s’avérer très rentables pour ceux qui les créent, et même pour ceux qui les diffusent… Il a donc l’intention de faciliter la manipulation des licences Creative Commons qui, selon lui, devrait être intégrées aux téléphones portables et aux logiciels, de manière à ce que tout auteur de ressource numérique puisse y adjoindre une licence CC de manière quasi-automatique.

Car nous avons tous intérêt à voir les ressources dont nous sommes les auteurs circuler largement sur Internet, dans le respect des règles d’usage que nous avons nous-mêmes fixées. Du moins, si nous tirons du plaisir et de la fierté des commentaires élogieux que nous recevrons, des remerciements que nous enverrons les utilisateurs. Et si nous ne devenons pas riches avec nos « œuvres », est-ce si grave ? Nous ne l’étions pas d’avantage avant Internet… Et, comme le dit Joichi Ito, « beaucoup de choses qui nous rendent heureux dans la vie ne s’achètent pas avec de l’argent ».

CC Search, moteur de recherche spécialisé dans la recherche des ressources placées sous licences Crative Commons

Joichi Ito : « Creative Commons, ce n’est pas seulement pour les gauchistes et les universitaires ». Interview de Joichi Ito dans Ecrans, mercredi 10 septembre 2008

La photo illustrant cet article représente Lawrence Lessig, le créateur des licences Creative Commons. Elle a été prise par Joichi Ito, qui l’a bien entendu placée sous licence Creative Commons, sur son compte Flickr.

Avez-vous apprécié cette page?

Voir plus d'articles de cet auteur

Accédez à des services exclusifs gratuitement

Inscrivez-vous et recevez des infolettres sur :

De plus, indexez vos ressources préférées dans vos propres dossiers et retrouvez votre historique de consultation.

M’abonner
Je suis déja abonné