Articles

Ces kylobytes obèses qui vont changer de nom -

Par Denys Lamontagne , le 22 mars 1999 | Dernière mise à jour de l'article le 12 décembre 2008

La terminologie informatique se raffine : l’International Electrotechnical Commission, qui établit les standards utilisés dans le domaine des technologies de l’électronique, vient d’adopter de nouveaux préfixes pour décrire les valeurs quantitatives de certaines données.

Le nouveau terme «kibibyte» (kibioctet) assure ainsi une meilleure description du nombre d’octets dans un kiloctet. En effet, plutôt que de désigner une quantité de 1 000 octets, comme on pourrait s’y attendre, un kiloctet désigne une quantité de 1 024 octets (soit 2 à la puissance 10).

Les préfixes métriques utilisés actuellement -- kilo, méga, giga -- constituent l’expression de puissances de facteur 10 et non pas des puissances binaires telles que celles utilisées dans les codes informatiques. La Commission propose donc les préfixes kibi, mebi, gibi, tebi, pebi et exbi pour exprimer les multiples exponentiels binaires (2 à la 10e puissance, à la 20e puissance, etc.).

«Il fallait clarifier les dénominations utilisées»,

conclut Barry Taylor du National Institute of Standards and Technology.

Avez-vous apprécié cette page?

Voir plus d'articles de cet auteur

Accédez à des services exclusifs gratuitement

Inscrivez-vous et recevez des infolettres sur :

De plus, indexez vos ressources préférées dans vos propres dossiers et retrouvez votre historique de consultation.

M’abonner
Je suis déja abonné