Articles

Étudier derrière les barreaux : plus que pour l’évasion... -

Par Denys Lamontagne , le 19 février 2001 | Dernière mise à jour de l'article le 12 décembre 2008

Étudier, s’évader et mieux retrouver la liberté... Les prisonniers de la prison à sécurité maximale américaine Patuxent, sise au Maryland, pourront prochainement poursuivre des études collégiales en ligne.

Cette initiative est financée par un fonds d’un million de dollars de l’Office of Postsecondary Education : elle vise à aider les détenus à intégrer la vie civile après leur détention, a indiqué un représentant du Correctional Education Program de l’État. Éventuellement près de 90 % des prisonniers seront libérés, a mentionné le Dr Ray Harbert, un des initiateurs du programme. Il ajoute que le fait de ne pas avoir pu suivre le progrès technologique nuit à la réinsertion sur le marché du travail des ex-prisonniers.

Les vingt-quatre micro-ordinateurs dotés de processeurs Pentium III, malgré une connexion Internet, ne donneront pas aux détenus un accès en temps réel, mais plutôt en différé. Chaque jour, les programmes et les courriels destinés aux détenus seront téléchargés sur le serveur de la prison puis retransmis, hors connexion, aux étudiants. Ces derniers compléteront ensuite leurs travaux qui seront dirigés vers le serveur de la prison puis vers l’un ou l’autre des six campus qui offrent des cours en ligne.

La sécurité demeure la préoccupation principale des dirigeants de la prison, qui sont conscients des efforts de certains législateurs afin de bannir l’utilisation d’Internet dans les institutions carcérales. r

Avez-vous apprécié cette page?

Voir plus d'articles de cet auteur

Accédez à des services exclusifs gratuitement

Inscrivez-vous et recevez des infolettres sur :

De plus, indexez vos ressources préférées dans vos propres dossiers et retrouvez votre historique de consultation.

M’abonner
Je suis déja abonné