Articles

Deux associations appuient le combat d’un rédacteur pigiste publié en ligne sans son consentement. -

Par Thot , le 25 février 2001 | Dernière mise à jour de l'article le 12 décembre 2008

Deux associations, l’American Library Association et l’Association of Research Libraries, ont soumis un mémoire pour appuyer la cause de Jonathan Tasini, un rédacteur pigiste qui a intenté un procès à la société New York Times pour avoir publié électroniquement sa prose sans son autorisation.

L’industrie de l’édition électronique a lancé une mise en garde : si la Cour suprême tranche en faveur de Tasini - et donc, par ricochet, en faveur de tous les auteurs indépendants - les éditeurs devront obligatoirement restreindre l’accès public à certains articles. Par exemple, les bibliothèques pourraient avoir à retirer de leurs rayons des cédéroms compilant des articles.

Dans leur mémoire, les deux associations soutiennent que les éditeurs exagèrent la menace que représente la poursuite de Tasini. Tout comme les auteurs indépendants et les éditeurs virtuels possèdent de solides arguments pour étayer leur position, les deux associations se sont rangées derrière Tasini pour des raisons internes.

Plusieurs historiens et bibliothécaires se sont prononcés en faveur des éditeurs virtuels. D’après eux, le fait de payer les auteurs indépendants advenant un tirage numérique de leurs écrits pourrait augmenter de façon considérable le coût d’entretien d’une base de données, ce qui pourrait entraîner le retrait de certaines oeuvres des bibliothèques.

Avez-vous apprécié cette page?

Voir plus d'articles de cet auteur

Accédez à des services exclusifs gratuitement

Inscrivez-vous et recevez des infolettres sur :

De plus, indexez vos ressources préférées dans vos propres dossiers et retrouvez votre historique de consultation.

M’abonner
Je suis déja abonné