Articles

Dans le projet de politique sur la formation continue au Québec, la FAD est un souhait. -

Par Denys Lamontagne , le 28 mai 2001 | Dernière mise à jour de l'article le 24 avril 2009

Dans le document de 45 pages ( téléchargeable au format .pdf, 952 Ko) « Projet de politique de l’éducation des adultes dans une perspective de formation continue», le ministère de l’Éducation du Québec propose ses orientations pour la formation continue.

On y trouve une analyse sans complaisance de l’état de la situation ainsi que des dizaines de recommandations.

La section 5.3 est consacrée à la formation à distance et en ligne. Voici les recommandations qu’on y trouve :

5.3 - Prendre appui sur le progrès technologique et la formation à distance

En matière de progrès technologique :

  • élaborer et mettre en place des voies d’accès publiques à l’inforoute ainsi que des points de service de manière à élargir et à diversifier les modes de formation et à faciliter l’utilisation des outils de communication et des services de production et de diffusion du savoir;
  • collaborer avec les diffuseurs culturels, dont Télé-Québec, à la promotion de la formation continue ainsi qu’à l’élaboration et à la diffusion sous des formes novatrices de programmations comportant des volets éducatifs.

En matière de formation à distance :

confier au Comité de liaison de la formation à distance (CLIFAD) le mandat d’évaluer l’organisation actuelle de la formation à distance et d’élaborer un plan stratégique de développement visant :

  • l’émergence de la demande de formation tout au long de la vie chez les personnes et dans les entreprises;
  • le maintien de services de formation à distance aux trois ordres d’enseignement;
  • la complémentarité entre les services offerts par les différents ordres d’enseignement et l’utilisation optimale des ressources;
  • la diversification et la modernisation de l’offre de services de formation;
  • le développement de la formation en ligne;
  • l’utilisation des technologies de l’information et de la communication dans la promotion de la formation à distance auprès de la population en général et auprès des employeurs;
  • le développement de services à la formation professionnelle et technique;
  • l’évaluation des services d’encadrement et d’accompagnement actuels destinés à soutenir les adultes dans leur projet de formation, de façon à améliorer la persévérance et la réussite.

Approche scolaire

Si on ne peut qu’applaudir à la considération de la formation à distance comme élément valable dans un système d’éducation, on n’en demeure pas moins navré de constater que l’approche disciplinaire et scolaire sert toujours de référence alors que les besoins des gens en formation des adultes s’articulent autour de bien d’autres modes.

Nous constatons, jour après jour, que des Chambres de commerce et des entreprises privées investissent le secteur de la formation continue pour la bonne raison que les institutions en place ne répondent pas aux demandes exprimées dans des délais raisonnables et à des conditions acceptables pour les travailleurs et les entreprises.

L’école comme vecteur de la culture de formation continue

De plus, si on désire créer une «culture de la formation continue», il serait plus que temps de s’interroger sur le fait que l’école inhibe cette envie d’apprendre chez la majorité des gens qui la fréquentent... Une fois sortis de l’école, ce n’est qu’une minorité de gens qui sont toujours intéressés à apprendre.

La meilleure place pour développer ce goût, ce n’est pas par la télévision mais bien l’école, mais dans des conditions différentes des conditions actuelles.

L’État comme gardien de nos aspirations

Enfin, tant que l’État se définit à la fois comme le fournisseur et le contrôleur de la qualité de la formation, il demeure peu sensible aux besoins et aux considérations qui ne figurent pas parmi ses préoccupations politiques habituelles. Il le démontre parfaitement ici.

Pour un gouvernement, «prendre ses responsabilités» devrait signifier stimuler l’initiative de ses citoyens, dans les balises définies par la volonté de ceux-ci et dont il est le gardien, plutôt que de vouloir tout faire lui-même par des institutions dont il a le contrôle total.

 

Projet de politique de l’éducation des adultes dans une perspective de formation continue

Avez-vous apprécié cette page?

Voir plus d'articles de cet auteur

Accédez à des services exclusifs gratuitement

Inscrivez-vous et recevez des infolettres sur :

De plus, indexez vos ressources préférées dans vos propres dossiers et retrouvez votre historique de consultation.

M’abonner
Je suis déja abonné