Articles

Unesco : le monde fête l’analphabétisme

Par Louis-Martin Essono , le 03 septembre 2001 | Dernière mise à jour de l'article le 12 décembre 2008

Une action concrète de l’Unesco

Le Tiers-Monde, dans sa quasi totalité, souffre de maux qui trahissent son statut actuel. En Afrique Noire, en Asie ou en Amérique du Sud, les douleurs sont les mêmes. La peine identique. Les actions, malheureusement mal coordonnées. L’ Unesco tente de résoudre globalement ces maux et donne la parole, cette année, aux pays ou aux continents analphabètes pour présenter et illustrer, soit les tares de l’analphabétisme, soit les bienfaits de l’éradication de cette pandémie intellectuellement mortelle.

En introduction à la journée de l’alphabatésation, on avait retenu que cette année,

l’affiche de la Journée internationale de l’alphabétisation a utilisé le célèbre signe @, symbole de l’interconnexion croissante du XXIe siècle. Cependant, sans l’alphabétisation, la technologie qui relie les hommes laissera derrière elle des millions d’analphabètes du monde entier.

Le Forum mondial sur l’éducation, tenu à Dakar en avril dernier, avait en partie pour objectif d’établir un bilan sur l’action entreprise par l’Unesco. D’ailleurs, "la plus large évaluation jamais réalisée dans le domaine de l’éducation de base a permis de constater que, si des progrès notables ont été réalisés dans certains pays, l’analphabétisme reste une réalité au XXIe siècle, et ce aussi bien dans les pays en développement que dans les pays développés, malgré la généralisation de la scolarisation primaire".

L’ Unesco dans la lettre du Directeur Général, reconnaît que

des centaines de millions d’individus — et tout particulièrement de femmes — n’ont pas accès à ce droit fondamental qu’est le droit à l’éducation. Nombreux sont également ceux qui, du fait de la dégradation de leur statut économique et social, perdent jusqu’à la maîtrise des notions de base qu’ils avaient acquises et se trouvent confrontés à un illettrisme de retour.

Un florilège d’analphabètes contre l’analphabétisme

La pauvreté et l’exclusion en sont certainement les causes principales. Elles rappellent que le développement économique n’assure pas nécessairement le développement social. C’est pourquoi l’analphabétisme doit être éradiqué. Plusieurs continents ont utilisé le net dans un site spécifique de l’ Unesco pour illustrer tous les aspects de l’analphabétisme. On consultera avec bonheur ces huit récits :

  • L’alphabétisation libère : La "trousse de survie" du Saptagram pour les femmes du Bangladesh
  • L’alphabétisation enrichit : L’amélioration du niveau de vie des femmes en Chine rurale;
  • L’alphabétisation transforme : Un nouveau départ pour les adolescents déscolarisés des Caraïbes ;
  • L’alphabétisation motive : Des ouvriers brésiliens apprennent à se faire entendre;
  • L’alphabétisation intègre : Arracher des peuples autochtones mexicains à l’isolement ;
  • L’alphabétisation établit des liens : Des Africains qui ont une histoire à raconter ;
  • L’alphabétisation éveille : Les enfants de Dakar reçoivent une éducation - dans la rue
  • L’alphabétisation inspire : Une ancienne analphabète devient auteur dramatique.

Avez-vous apprécié cette page?

Voir plus d'articles de cet auteur

Accédez à des services exclusifs gratuitement

Inscrivez-vous et recevez des infolettres sur :

De plus, indexez vos ressources préférées dans vos propres dossiers et retrouvez votre historique de consultation.

M’abonner
Je suis déja abonné