Articles

Dakar : Une bibliothèque virtuelle pour les élèves d’une école bilingue

Par Louis-Martin Essono , le 15 décembre 2001 | Dernière mise à jour de l'article le 12 décembre 2008

Les bibliothèques virtuelles ne sont connues que dans de grandes institutions. Celles auxquelles nous avons été habitués en Afrique sont hébergées à l’ UVA, l’Université Virtuelle Africaine, à l’ Inadès-formation d’Abidjan ou aux universités anglophones de l’Afrique Australe. La ville de Dakar, au Sénégal, innove encore cette fois en proposant une Bibliothèque virtuelle, non aux étudiants de l’Université, mais à une toute petite école.

Pour le soleil, qui livre la nouvelle,

l’École Actuelle Bilingue

, précoce dans l’enseignement des langues dès la maternelle, a ouvert sa première bibliothèque entièrement gérée par un ordinateur et un logiciel spécialement conçu pour elle. Les élèves s’y initient également à l’utilisation des Ntic et à la connexion au réseau.

Cette bibliothèque est composée d’un arc-en-ciel aux couleurs très gaies agrémenté des rayons parsemés de livres de contes, de romans et BD. Cet espace est consacré à la lecture, mais aussi à l’apprentissage du contenu d’un livre. Selon la directrice de l’école, Mme Grand Jean, "On va apprendre aux enfants comment est fait le livre, le sens et l’intérêt de la lecture, comment se documenter dans une bibliothèque".

La bibliothèque offre aux écoliers des jeux instructifs et des séances de lecture. Des concours sont prévus pour déterminer le plus grand lecteur du mois, ou celui de l’année. La bibliothèque possède des livres en français et en anglais pour asseoir le bilinguisme, elle dispose aussi d’un digital vidéo disque (DVD) et procède régulièrement à la projection de films. Il est heureux de constater que des institutions scolaires commencent à prendre de telles initiatives. L’introduction précoce des Ntic en Afrique est une des solutions pour conduire les élèves africains à se familiariser avec ces outils, à les exploiter au maximum grâce à une créativité féconde qui, sans doute les amènera à produire des éléments dont ils auront eux-mêmes besoin.

La bibliothèque virtuelle, notion encore étrangère en dehors des centres Syfed, accueille les écoliers de plus de dix-sept nationalités. La Directrice qui organise un rallye de lecture va pour déterminer qui est l’élève qui a lu le plus de livres par mois et pour toute l’année. Une généralisation de ce type d’opérations entre les écoles d’une même région serait assurément un facteur motivant pour le développement de la lecture et de la vulgarisation des Ntic en Afrique.

Avez-vous apprécié cette page?

Voir plus d'articles de cet auteur

Accédez à des services exclusifs gratuitement

Inscrivez-vous et recevez des infolettres sur :

De plus, indexez vos ressources préférées dans vos propres dossiers et retrouvez votre historique de consultation.

M’abonner
Je suis déja abonné