Articles

Saint-Louis du Sénégal : l’Université prend sa connexion et se dote de l’accés au Réseau

Par Louis-Martin Essono , le 27 février 2002 | Dernière mise à jour de l'article le 12 décembre 2008

Une Université en pleine rénovation

Au Sénégal, seule l’ UCAD, l’Université Cheikh Anta Diop faisait parler d’elle en matière de connexion Internet. D’autres institutions universitaires de ce pays sont aussi reliées au réseau des réseaux. Mais pas de manière aussi éclatante que l’UCAD. Comme dans toutes les universités de l’Afrique francophone, des problèmes infrastructurels se posent à Saint-Louis, au sein de l’ Université Gaston Berger.

Finis les désagréments, voici les ordinateurs tout neufs

Dans cette université, observe S. Marone dans son journal, beaucoup de facteurs défavorables réduisaient les performances et les conditions de vie et de travail des étudiants. C’est le cas, d’ailleurs, de certains égouts dont la défectuosité était à l’origine d’un certain nombre de désagréments. Ces désagréments seront désormais un mauvais souvenir.

En ce qui concerne l’accès à Internet, la qualité des prestations est en nette amélioration. Ainsi, par exemple, assistera-t-on dans les prochains mois au passage de la bande passante de 60 kbits à 2 mégabits, grâce à une subvention du Ministère de l’Education Nationale, lequel a également permis, par une autre subvention de 60 millions de francs Cfa, l’achat d’une quarantaine d’ordinateurs. A cela s’ajoute la disponibilité de 25 ordinateurs consacrés à l’ UVA , l’Université Virtuelle Africaine, mais que les étudiants pourraient utiliser pendant les travaux pratiques (TP).

L’informatique avec la coopération française

A l’ Université Gaston Berger de Saint Louis, on assure que l’encadrement des étudiants en quatrième année d’informatique se précise de plus en plus. En effet, "Les contacts sont en cours et la coopération française va mettre à la disposition de l’université des délégués et des missionnaires pour l’encadrement de ces étudiants en informatique".

Si des améliorations identiques sont attendues pour la bibliothèque, on apprend que la réception et l’installation d’une commande de matériel de travail destiné aux étudiants de deuxième année de "Maths Physique et Informatique" (MPI) est prévue pour cette semaine même.

Il est louable de voir de tels efforts de la part de l’Etat, mais, ces efforts ne devraient pas forcément attendre des revendications de la part d’étudiants désireux de recevoir une formation qui les mette dans des conditions de travail favorables. Souvent, on l’a vu ces derniers jours dans toute l’Afrique, la faim demeure le souci premier des étudiants et...des enseignants du continent.

Avez-vous apprécié cette page?

Voir plus d'articles de cet auteur

Accédez à des services exclusifs gratuitement

Inscrivez-vous et recevez des infolettres sur :

De plus, indexez vos ressources préférées dans vos propres dossiers et retrouvez votre historique de consultation.

M’abonner
Je suis déja abonné