Articles

Le sentiment d’appartenance à une communauté accru par les environnements 3D***

Par Denys Lamontagne , le 22 janvier 2008 | Dernière mise à jour de l'article le 22 octobre 2008

«D’après Tinto (1993), les apprenants qui possèdent un sentiment d’appartenance élevé et qui développent des relations avec les autres apprenants dans un cours, seront plus portés à poursuivre leur formation.

En fait, plusieurs recherches montrent qu’un sentiment d’appartenance à la communauté élevé peut non seulement augmenter le taux de persévérance mais favoriser aussi l’échange d’information et la coopération entre les participants de même que la satisfaction du travail accompli (Wellman, 1999).

Il semble que plusieurs facteurs influencent la qualité des interactions et le sentiment d’appartenance en situation de formation à distance. »

Justement, dans le but d’augmenter le sentiment d’appartenance, les environnements virtuels 3D permettent de créer des représentations numériques imitant un monde réaliste, dans lequel l’apprenant évolue de façon interactive à l’aide d’un avatar.

L’étude de Claire IsaBelle, Nancy Vézina et Hélène Fournier « Un environnement 3D qui favorise le sentiment d’appartenance en situation de formation à distance», menée auprès de 40 apprenants, démontre que ceux qui ont suivi la formation avec le monde 3D ont ressenti un sentiment d’appartenance plus élevé que ceux qui ont suivi la formation avec une plate-forme de type traditionnel.

Mais plusieurs autres facteurs sont à prendre en considération, comme celui de l’encadrement et du dynamisme du groupe; 20 à 30 apprenants seraient le nombre maximal d’apprenants qu’un formateur pourrait encadrer afin de soutenir le rythme des discussions et 8 à 10 le nombre minimum en deça duquel la quantité d’interactions demeure insuffisante pour soutenir un intérêt régulier.

Parmi les recommandations, les chercheurs proposent qu’en situation de formation à distance et en ligne, les formateurs devraient :

  • gérer la participation;
  • réduire l’anonymat et encourager les apprenants à établir des liens réciproques;
  • veiller à ce qu’un style de communication ne prime pas sur un autre;
  • encourager les travaux en petits groupes;
  • faciliter la gestion des groupes;
  • établir un parallèle entre le style d’apprentissage des apprenants et les styles d’enseignement;
  • maintenir un nombre suffisant d’apprenants.

Pour l’article complet : « Un environnement 3D qui favorise le sentiment d’appartenance en situation de formation à distance», par Claire IsaBelle, professeure agrégée, Université d’Ottawa, Faculté d’éducation. Nancy Vézina, professeure adjointe, Faculté d’éducation, Université d’Ottawa et Hélène Fournier, agente de recherche, Institut des Technologies de l’information (ITI-CNRC), Moncton, NB dans la Revue canadienne de l’apprentissage et de la technologie.

Avez-vous apprécié cette page?

Voir plus d'articles de cet auteur

Accédez à des services exclusifs gratuitement

Inscrivez-vous et recevez des infolettres sur :

De plus, indexez vos ressources préférées dans vos propres dossiers et retrouvez votre historique de consultation.

M’abonner
Je suis déja abonné