Articles

Notation des professeurs : la susceptibilité française révélatrice***

Par Denys Lamontagne , le 25 février 2008 | Dernière mise à jour de l'article le 22 octobre 2008

«Les relations enseignants-élèves évoluent, elles sont plus individualisées et les professeurs sont perçus comme des accompagnateurs, des soutiens voire des partenaires de projets»

Dans le monde des écoles qui intègrent les technologies et modifient nécessairement la relation prof-élève, on n’a pas tellement à craindre l’évaluation des élèves, pour le peu de signification qu’elle aurait.

Mais en dehors de ce contexte, les sites d’évaluation de professeurs existent dans plusieurs pays et sous plusieurs formes :

Et on en oublie certainement. Il y en a même un pour les médecins : Rate md !

Alors pourquoi en France une telle levée de boucliers contre le site Note2be qui malgré ses défauts (l’anonymat des «évaluateurs») demeurait tout de même un site bon enfant ?

En tout cas rien sinon que son succès, ce qui apparemment justifie l’utilisation de tous les moyens habituellement associés aux hackers et autres voyous du web pour nuire à ce site.

Un défouloir

Un défouloir pour les élèves ? Alors c’est un défouloir et on passe à autre chose.

Non il y a justement autre chose dans cette frénésie alarmée.

On peut clairement y voir l’angoisse d’un système figé qui craint de reconnaître l’évident : il est appelé à changer et Internet est la force qui l’y contraindra, justement du fait de son accessibilité aux élèves.

Certains craignent pour leurs privilèges ou, pire, que la faiblesse de leurs justifications pour le maintien d’un système d’éducation oppressif soit dévoilée. Même si on doute que la réflexion vienne directement de ces sites.

Mieux

Les professeurs méritent mieux que des privilèges statués à l’ancienneté et au charme déployé devant les inspecteurs.

Les professeurs n’ont pas à s’écraser devant des exigences décrétées qui leur donneront évidemment une «mauvaise note» auprès de leurs élèves. Ils n’ont rien à craindre des sites d’évaluation sinon que parfois une image froissée.

Si on s’énerve tant en France contre le principe de l’évaluation des professeurs, ce n’est pas tant l’évaluation des professeurs qui est en question que celle de tout un système, car c’est vraiment le système éducatif qui s’énerve.

note2be

Articles sur le sujet :

Avez-vous apprécié cette page?

Voir plus d'articles de cet auteur

Accédez à des services exclusifs gratuitement

Inscrivez-vous et recevez des infolettres sur :

De plus, indexez vos ressources préférées dans vos propres dossiers et retrouvez votre historique de consultation.

M’abonner
Je suis déja abonné