Articles

Que se cache-t-il sous l’expression « propriété intellectuelle » ?***

Par Christine Vaufrey B , le 02 mars 2008 | Dernière mise à jour de l'article le 24 septembre 2008

"propriété intellectuelle" est un euphémisme malencontreux

Avec la généralisation d’Internet et des outils de téléchargement, la question du droit d’auteur et de la propriété intellectuelle et donc, des usages autorisés des ressources immatérielles, est devenue l’affaire de tous. Chaque internaute est sommé de se comporter comme un expert de la propriété intellectuelle face aux ressources qu’il souhaite utiliser ; ceci, parce que toute ressource mise en ligne acquiert automatiquement le statut d’oeuvre, qui est donc, selon la législation en vigueur, propriété exclusive de son auteur et de son diffuseur, tant que ceux-ci ne disent pas explicitement le contraire.

Mais doit-on se soumettre sans piper mot à la législation sur le droit d’auteur ? Cory Doctorow ne le pense pas.

Cory Doctorow est Canadien. Journaliste, écrivain de science-fiction, c’est aussi un blogueur influent, qui participe à l’animation du blog Boing Boing, consacré aux liens qu’entretiennent technologies, culture et politique. Dans un récent article publié dans The Guardian, traduit en français par C&F Editions et repris sur le site Ecrans.fr, il expose au grand jour les sous-entendus idéologiques et économiques présents dans l’expression « propriété intellectuelle ».

Il insiste vigoureusement sur le fait que de nombreuses choses ne relèvent pas de notre propriété exclusive, même si nous y tenons beaucoup : les gens, les faits, de nombreuses informations ne nous apartiennent pas !

En matière de ressources immatérielles, Doctorow avance que la notion de propriété exclusive n’a aucun sens. Il demande donc (et milite pour cela) que ce soit la réglementation qui s’adapte à la connaissance et à sa circulation, et pas l’inverse.

Une lecture stimulante, qui vient apporter de l’eau au moulin de tous ceux qui aspirent au libre accès des contenus et des idées dans la sphère de l’éducation et de la connaissance.

"propriété intellectuelle" est un euphémisme malencontreux

Avez-vous apprécié cette page?

Voir plus d'articles de cet auteur

Accédez à des services exclusifs gratuitement

Inscrivez-vous et recevez des infolettres sur :

De plus, indexez vos ressources préférées dans vos propres dossiers et retrouvez votre historique de consultation.

M’abonner
Je suis déja abonné