Articles

Publié le 12 janvier 2006 Mis à jour le 12 décembre 2008

Cameroun : les forêts africaines dans les classes et en Net

En décembre dernier, l’organisation internationale Greenpeace a focalisé toute une diatribe sur la forêt camerounaise que les étrangers viennent piller dans l’illégalité et avec la bénédiction de l’Etat camerounais. Ce rapport assez violent, a été utilisé dans les salles de classe de quelques lycées camerounais de Yaoundé dans le cadre des enseignements sur l’environnement et la protection des forêts.

Les professeurs de géographie, dont on peut saluer l’innovation pédagogique, ont pris pour prétexte cette polémique pour solliciter leurs collègues des Tic pour donner une dimension didactique à cette affaire entre le Cameroun et la section française de Greenpeace

C’était l’occasion pour les lycéens de comprendre les objectifs de cette organisation célèbre dans la lutte contre les essais nucléaires dans le Pacifique et aussi de lire la réaction du Cameroun aux allégations de Greenpeace.

Ces sessions sur le vif de l’actualité coïncidaient aussi avec la rénovation du site du RIDDAC, le Réseau d’Information pour le développement durable en Afrique centrale, qui contribue à la mise en oeuvre du développement durable en mettant en place une plate-forme permanente de diffusion de l’information, et en favorisant des dynamiques d’échange et de partage de celle-ci, de manière à susciter, faciliter et à encourager les débats constructifs entre les différents acteurs.

Le site, pour le bonheur des élèves, comporte non seulement une bibliothèque mais aussi un glossaire des forêts du bassin du Congo et un Dictionnaire du développement durable fort apprécié par les élèves et les profs.

A l’apporche des examens, il convient de louer l’effort des enseignants qui comprennent enfin la possibilité de diversifier les modes d’enseignement au profit des élèves. Seuls la programmation et le nombre élevé des élèves ont conduit à l’arrêt jugé prématuré de ces types de cours qui tranchent avec les ronronements ordinaires. L’expérience sera renouvellée, signale-t-on, à condition de ne pas perturber les programmes.


Mots-clés: État Forêts Bassin Du Congo Greenpeace forêt Organisation étrangers Camerounaise Greenpeace. Diatribe Illégalité Bénédiction

Voir plus d'articles de cet auteur

Accédez à des services exclusifs gratuitement

Inscrivez-vous et recevez des infolettres sur :

  • Les cours
  • Les ressources d’apprentissage
  • Le dossier de la semaine
  • Les événements
  • Les technologies

De plus, indexez vos ressources préférées dans vos propres dossiers et retrouvez votre historique de consultation.

M’abonner à l'infolettre


Effectuez une demande d'extrait d'acte de naissance en ligne !


Ajouter à mes listes de lecture


Créer une liste de lecture

Recevez nos nouvelles par courriel

Chaque jour, restez informé sur l’apprentissage numérique sous toutes ses formes. Des idées et des ressources intéressantes. Profitez-en, c’est gratuit !