Articles

La grande conversion numérique

Par Christine Vaufrey B , le 24 février 2008 | Dernière mise à jour de l'article le 22 octobre 2008

Une fois n’est pas coutume, un historien se penche sur les particularités de la société numérique en devenir. Et ce n’est pas pour en dire du mal, ni céder au sentiment du « tout fout l’camp ».

Milad Doueihi est universitaire, historien de l’Occident moderne et des religions. Dans

La grande conversion numérique

, il analyse comment les outils numériques et leur utilisation par un nombre impressionnant de personnes (plus d’un milliard à ce jour) redéfinissent des notions qui façonnent puissamment notre relation à la culture : auteur, oeuvre, propriété intellectuelle, identité, archive, mémoire

La grande conversion numérique

est organisé en 4 chapitres :

1- Les fractures numériques et l’émergence de la compétence numérique. L’auteur avance qu’il n’y a pas une mais

des

fractures numériques. Il met en avant l’émergence d’une nouvelle compétence numérique, nécessaire pour appréhender des masses de données et de dispositifs en mutation permanente, et comprendre les changements à l’oeuvre en matière de « savoir-lire » et « savoir-écrire » numérique. Il achève son chapitre en interrogeant la notion d’identité numérique, polyphonique, résultat de l’agrégation de multiples activités et espaces d’expression.

2- Le blogage de la cité. L’auteur se penche sur la pratique massive du blog, qui a introduit de nouvelles pratiques de « savoir-écrire » dans l’environnement numérique. Il décrit la manière dont cette pratique, débouchant sur l’émergence de communautés instituant leurs propres règles, s’oppose à la hiérarchisation antérieure de l’organisation de l’information, notamment dans la presse écrite. Il s’arrête également sur le déplacement des environnements de travail, du bureau au réseau, et sur ce que cela implique en matière de production collective.

3- Tolérance logicielle en pays dissident. Milad Doueihi revient ici sur l’histoire des logiciels libres et sur le modèle de production de données qu’ils ont imposé dans l’univers numérique. Il insiste sur la notion essentielle de tolérance qui se déploie dans le paysage numérique :

« Même s’il montre des tendances normalisantes, le paysage numérique actuel reste le lieu de la différence et de la dissidence. Il a gardé l’esprit pionnier de découverte, d’innovation, et il a géré le changement et la convergence sans cesser de soutenir et souvent de valoriser le marginal, voire l’excentrique »

(p. 158). L’auteur décrit longuement la manière dont ce modèle remet en cause l’économie du savoir, comment ce dernier est produit, évalué, transféré et utilisé, et l’inadaptation du droit d’auteur à cette réalité.

4- Archiver l’avenir. La numérisation massive des données analogiques, la production gigantesque de données « nativement numériques » posent le problème de leur conservation. Cette dernière apparaît bien fragile, dans la mesure où les formats et systèmes d’accès ne sont pas stables. Néanmoins, un mouvement irrémédiable de numérisation est à l’oeuvre, qui doit affronter des questions telles que la protection des données personnelles et la garantie de l’intégrité des oeuvres.

La grande conversion numérique

est un ouvrage nourri de références à des auteurs classiques et contemporains, de la Grèce antique à nos jours, de la philosophie à la littérature, en passant par la linguistique et l’histoire des religions. Cela ne doit pas décourager les lecteurs qui trouveront là un regard original, pour qui la compétence numérique ne s’arrête pas à la compétence technique, mais doit impérativement englober un regard critique sur les pratiques sociales et relationnelles à l’oeuvre dans l’univers numérique.

La grande conversion numériqueAuteur : Milad DOUEIHI Editeur : Seuil, coll. La librairie du XXIe siècle ISBN : 978-2-02-096490-6 Prix : 19 euros

Avez-vous apprécié cette page?

Voir plus d'articles de cet auteur

Accédez à des services exclusifs gratuitement

Inscrivez-vous et recevez des infolettres sur :

De plus, indexez vos ressources préférées dans vos propres dossiers et retrouvez votre historique de consultation.

M’abonner
Je suis déja abonné