Articles

L’interaction est un facteur de réussite scolaire***

Par Tété Enyon Guemadji-Gbedemah , le 09 avril 2008 | Dernière mise à jour de l'article le 22 octobre 2008

Denyse W. Pelletier, enseignante au Collège Edouard-Montpetit a introduit en 2006 une innovation dans sa classe. Avec l’aide d’un spécialiste en technologies de l’information et de la communication (TIC) et d’un technicien en arts graphiques, elle a rendu interactif son cours "Un toast à la nutrition", en y intégrant des illustrations animées.

Résultat : les évaluations sommatives montrent que 84% des étudiantes ont réussi à atteindre les objectifs d’apprentissage visés par le cours en 2006 contre 41% en 2005, c’est-à-dire avant l’innovation technopédagogique.

En outre, le taux de réussite a continué son ascension en 2007, grâce à l’intégration d’un nouveau mode d’évaluation interactif relié au nouveau cours, l’ExamStudio. Cette fois-ci, l’augmentation du taux de réussite pour l’une des deux évaluations sommatives fut de 7%. Quoique moins spectaculaire, l’amélioration de la performance sur le plan de la réussite est tout de même significative pour cette nouvelle méthode d’évaluation.

L’interactivité dans un cours où sont développées des notions abstraites comme celle de la nutrition sollicite l’implication de l’étudiant dans son processus d’apprentissage puisqu’elle l’invite à parcourir le texte à l’écran de son ordinateur en utilisant régulièrement sa souris afin de découvrir les annotations ainsi que les animations Flash présentes tout au long du texte. L’objectif étant de susciter l’intérêt de l’étudiant puisqu’il capte son attention et éveille sa motivation. CQFD

Un toast à la nutrition - format pdf

Récit de Denyse W. Pelletier

Avez-vous apprécié cette page?

Voir plus d'articles de cet auteur

Accédez à des services exclusifs gratuitement

Inscrivez-vous et recevez des infolettres sur :

De plus, indexez vos ressources préférées dans vos propres dossiers et retrouvez votre historique de consultation.

M’abonner
Je suis déja abonné