Articles

Passer de l’enseignement traditionnel à la visioconférence***

Par Tété Enyon Guemadji-Gbedemah , le 04 mai 2008 | Dernière mise à jour de l'article le 05 novembre 2008

Utiliser la visioconférence pour répondre aux besoins d’une clientèle éloignée et dispersée est une solution fort intelligente, selon Danièle Noël. En 2004, cette enseignante de Techniques Agricoles est passée donc d’un enseignement traditionnel à la visioconférence.

Que ce soit en visio ou en face à face, les exigences sont les mêmes de la part de l’enseignant : on doit se préparer à l’avance, présenter du contenu et mettre en place des outils pour que ce soit les apprenants qui développent leurs compétences.

Quant aux avantages, elles ne sont pas les mêmes. En voici quelques-unes :

  • la plate-forme est conviviale et permet des interactions directes avec les participants ;
  • la formation peut se donner/se suivre peu importe l’endroit où l’on se trouve ;
  • la collaboration à distance permet la formation de réseaux de contacts pertinents dans une perspective de développement régional ;
  • la formation profite du fait que les participants proviennent de différents milieux et travaillent, pour la plupart, en agriculture.

Comment l’enseignant doit-il se prendre pour vivre cette expérience d’innovation technologique ? Danièle Noël donne, à cet effet, quelques conseils utiles :

  • ne pas avoir peur, c’est la même démarche qu’en classe et une fois la technologie apprivoisée, tout se passe très bien ;
  • se faire confiance et comprendre que tout changement entraîne ses exigences qui, dans le cas de [la visioconférence], sont assez mineures ;
  • faire des essais au préalable, bien préparer son cours et suivre une formation sur les différents outils de la plate-forme ;
  • ne pas se gêner pour se faire accompagner par le conseiller pédagogique ou les techniciens en informatique, surtout au début de l’expérience ;
  • durant la prestation, ne pas se limiter à faire un "show". Les participants se doivent d’être actifs (répondre à des questions, faire des exercices, parler de leurs expériences, ) ;
  • se donner le droit à l’erreur et y aller graduellement.

Hormis les difficultés liées notamment à la faible performance de ordinateurs des apprenants et à la restriction de la bande passante, la viosoconférence reste et demeure une solution technologique à l’éloignement et à la dispersion du public.

Récit de Danièle Noël - Enseigner l’agriculture biologique en audioconférence

Avez-vous apprécié cette page?

Voir plus d'articles de cet auteur

Accédez à des services exclusifs gratuitement

Inscrivez-vous et recevez des infolettres sur :

De plus, indexez vos ressources préférées dans vos propres dossiers et retrouvez votre historique de consultation.

M’abonner
Je suis déja abonné