Articles

Éthique de la recherche en ligne***

Par Tété Enyon Guemadji-Gbedemah , le 01 juillet 2008 | Dernière mise à jour de l'article le 22 octobre 2008

L’avènement du Web a décuplé les possibilités de sondages d’opinion et des recherches en sciences humaines en général. Désormais, il suffit de balancer son questionnaire par le biais d’une liste de diffusion électronique et d’attendre patiemment les réponses.

Cette pratique comporte certes des inconvénients pour le chercheur, un taux élevé de non-réponses par exemple. Mais sans y prêter garde c’est souvent le répondant qui est le plus vulnérable. D’où la nécessité de mettre en oeuvre sur le Net (virtuel) comme dans la réalité les principes éthiques de recherche en sciences humaines.

Deux principes sur lesquels insiste Emannuelle Marceau, enseignante au Cégep du Vieux Montréal, sont :

  • l’optimisation des avantages et
  • le respect de la confidentialité.

Concrètement, il s’agira de mettre en oeuvre des mécanismes de traitement de données qui permettent d’assurer la confidentialité des renseignements obtenus et d’informer préalablement les participantes et participants du traitement des données et de la diffusion des résultats.

Ces principes doivent être enseignés en classe. Et pour s’y prendre, il importe de questionner leur prise en compte dans les programmes existants d’enseignement et d’encadrement des recherches.

L’article d’Emanuelle Marceau Recherche en ligne, éthique et clic

Avez-vous apprécié cette page?

Voir plus d'articles de cet auteur

Accédez à des services exclusifs gratuitement

Inscrivez-vous et recevez des infolettres sur :

De plus, indexez vos ressources préférées dans vos propres dossiers et retrouvez votre historique de consultation.

M’abonner
Je suis déja abonné