Articles

Génie informatique, es-tu là?

Par Mohamed Ouzahra , le 09 décembre 2008 | Dernière mise à jour de l'article le 29 décembre 2008

Génie, un programme très ambitieux. Trop ambitieux?

Dépourvu de ressources énergétiques, présentes en abondance dans les pays voisins, le Maroc a depuis longtemps misé sur les services pour donner une impulsion à son développement. Bien entendu, les TIC occupent une place de choix dans cette stratégie avec, notamment, le développement d'une offre conséquente d'offshoring. Des espaces d'incubation pour les startups ont ainsi vu le jour à Casablanca et Rabat (photo), avec un campus dédié aux techniques multimédias. L'offre d'offshoring marocaine est incontestablement une réussite au regard des multiples retombées pour l'économie locale, surtout en terme de création d'emplois. Elle risque cependant l'essoufflement pour cette... même raison. En effet, les compétences se raréfient et le système de formation peine à produire les profils pointus dont a besoin un secteur de développement informatique et multimédia en plein essor. Plus préoccupant, les observateurs s'accordent à penser que le système éducatif de base, les cycles primaires et secondaires, ne parvient pas à former des bacheliers à même de s'approprier par le nbias de cursus exigeants les technologies les plus récentes.

Pour faire face à ce problème, le gouvernement a lancé deux programmes : l'initiative "10000 ingénieurs par an" pour parer au plus pressé, et Génie, un programme d'informatisation des écoles, lycées et collèges. L'originalité de ce dernier programme est qu'il s'inscrit dans la réforme globale de l'enseignement, initiée par la Charte nationale de l'éducation et formation adoptée en 1999, et qui vise, à l'horizon 2009, une sensible amélioration du rendement scolaire dans le pays. Le programme Génie étant l'instrument censé accompagner cet effort sur le versant de l'alphabétisation informatique en équipant l'ensemble des établissements scolaires du Royaume entre 2005, date de son lancement, et... 2008. A quelques encablures de la date limite, où en est-on?

Des initiatives éparses, un bilan mitigé

La réponse à cette question n'est en vérité pas des plus simples. Certes, le programme Génie a pris du retard et nombre d'établissements n'ont pas encore vu l'ombre d'un ordinateur ou d'une imprimante. Mais, en l'absence d'une évaluation officielle - à ma connaissance, le dernier état des lieux publié date de ...septembre 2007 -, il est difficile de se prononcer sur les raisons de ce retard. Une première remarque cependant : Génie a très clairement créé une dynamique intéressante. L'opération Nafida, qui a déjà fait l'objet d'une communication sur Thot-Cursus, est sans conteste un gros succès puisque six mois après ses débuts plus de 100000 personnes en ont bénéficié.

D'autre part, des expériences pédagogiques originales ont été développées ici ou là. Au plan de la formation, nul doute que Génie a permis au minimum de sensibiliser un grand nombre d'enseignants et de cadres administratifs. Enfin, l'équipe en charge du programme a su nouer des partenariats avec des institutions ou des opérateurs de premier plan sur la scène informatique nationale mais aussi étrangère.

Pourquoi le scepticisme reste-t-il de mise en dépit de ces multiples "succès"? Deux raisons à cela : l'absence de communication sur l'état d'avancement du programme et la recherche, à travers la conclusion récente d'un nouveau partenariat avec l'Agence Nationale de Réglementation des Télécommunications, d'un second souffle financier.

Une vue d'ensemble de Technopolis Rabat

Mais, les mêmes raisons qui pourraient augurer d'une réussite de ce projet - dynamique de création, multiplication des initiatives et des partenariats - sont invoquées pour suspecter sinon un échec du moins un ralentissement. Avec, en définitive, le sentiment d'être au milieu du gué, sans visibilité sur la fin du parcours. La directrice de Génie et son équipe, dont les compétences ne sont guère en doute, vont-ils éclairer notre lanterne? La communication reviendra peut-être avec le lancement du portail TICE Génie, qui a fait l'objet d'un appel à manifestation d'intérêt en juin 2008. Encore que là aussi, le projet semble bien ambitieux au regard du périmètre d'intervention et des délais impartis. La signature du marché de maîtrise d'oeuvre est prévue le... 26 décembre 2008. Décidemment, ce mois de décembre parait décisif pour le programme Génie! A suivre assurément.

Avez-vous apprécié cette page?

Voir plus d'articles de cet auteur