Articles

Tous aux logiciel libres ! Cinq raisons qui militent en faveur de cet appel***

Par Tété Enyon Guemadji-Gbedemah , le 11 août 2008 | Dernière mise à jour de l'article le 22 octobre 2008

Depuis 1996, l’Association April lutte pour la démocratisation du logiciel libre en France. Elle croit dur comme fer dans les logiciels libres et standards ouverts et s’inquiète d’une « appropriation exclusive de l’information et du savoir par des intérêts privés ». Pied de nez aux logiciels propriétaires dont Microsoft.

Ainsi, dans une tribune parue dans le Journal du Net, Benoît Sibaud, qui préside cette association, énonce cinq raisons pour lesquelles les administrations publiques, les collectivités et les citoyens devraient troquer les logiciels propriétaires contre les libres : indépendance technologique, mutualisation des ressources, pérennité des données, accessibilité, un cadre commun pour l’interopérabilité.

Le saviez-vous déjà ? Les données stockées dans des formats fermés ne sont accessibles qu’à l’aide des logiciels propriétaires spécialement conçus pour les lire ; et si l’éditeur du format et du logiciel disparaît, ou ne maintient plus le logiciel, les données deviennent illisibles.

Le passage aux logiciels libres ne se pose plus, il s’impose. Il y va de l’efficacité et de la durabilité des administrations publiques.

Logiciels libres et standards ouverts pour une administration électronique efficace et durable - Tribune de Benoît Sibaud

Avez-vous apprécié cette page?

Voir plus d'articles de cet auteur

Accédez à des services exclusifs gratuitement

Inscrivez-vous et recevez des infolettres sur :

De plus, indexez vos ressources préférées dans vos propres dossiers et retrouvez votre historique de consultation.

M’abonner
Je suis déja abonné