Articles

Vecteurs de l’évolution des réseaux numériques éducatifs***

Par Denys Lamontagne , le 27 mars 2007 | Dernière mise à jour de l'article le 23 décembre 2008

Les réseaux numériques éducatifs, régulateurs, acteurs et vecteurs de l’évolution des pratiques et de l’organisation des établissements et de l’institution scolaires.

Cette thèse de M. Gérard Puimatto présentée en juin 2006 met en évidence cinq tendances lourdes de la transformation et des effets des réseaux numériques en éducation :

  • l’organisation progressive d’une architecture globale d’information,
  • l’affirmation de l’importance d’une démarche stratégique,
  • des dynamiques d’usage qui passent au second,
  • une logique d’industrialisation et
  • une extension progressive du domaine scolaire vers le domicile.

Leur caractère concomitant est déterminant dans un processus général de globalisation et de banalisation des fonctions communicationnelles scolaires.

Même si on n’y aborde pas spécifiquement les implications à long terme et les conséquences de ces changements sur les pratiques pédagogiques, les conséquences sur l’organisation scolaire sont déjà manifestes. En particulier, l’auteur aborde les points suivants :

  • Réseau numérique éducatif : les raisons de son importance dans l’aménagement, l’organisation et le fonctionnement scolaires;  
  • Réseau numérique éducatif : les facteurs qui conduisent à l’émergence d’une unité d’organisation, d’une unité éducative et politique;  
  • Réseau numérique éducatif : variété des enjeux pour une diversité d’acteurs; :
    • Enjeux liés au pilotage et aux usages : construire les nouveaux contours du cadre scolaire;
    • La montée des réseaux technico-économiques et des macro-acteurs;
    • L’objectif de généralisation conduit à imposer un approche d’industrialisation;
    • La séparation en deux sphères professionnelles distinctes : usagers et techniciens.  
  • Cinq tendances lourdes et concomitantes :
    • Vers une architecture globale d’information (scolaire);
    • Le caractère essentiel des approches stratégiques dans une approche de la décentralisation par l’exemple;
    • Une domination stratégique qui s’exerce au détriment de l’évolution des usages;
    • Une évolution qui atteste un processus d’industrialisation;
    • Un rôle des acteurs minoré dans l’institution, qui se reconstitue ailleurs, dans les sphères personnelle et associative;  
  • Vers une globalisation de la communication scolaire : ouverture et perspectives.

Les réseaux numériques éducatifs, régulateurs, acteurs et vecteurs de l’évolution des pratiques et de l’organisation des établissements et de l’institution scolaires.

Avez-vous apprécié cette page?

Voir plus d'articles de cet auteur

Accédez à des services exclusifs gratuitement

Inscrivez-vous et recevez des infolettres sur :

De plus, indexez vos ressources préférées dans vos propres dossiers et retrouvez votre historique de consultation.

M’abonner
Je suis déja abonné