Articles

Chiffres et affaires

Par Thot , le 03 avril 2007 | Dernière mise à jour de l'article le 24 septembre 2008

Quand on en vient à chiffrer un projet, c’est que l’on est bien avancé dans sa mise en œuvre. Prévoir le budget nécessaire à une action donnée témoigne de l’intention de sa réalisation car cela concerne l’équipement, mais aussi la maintenance technique, la formation et les ressources humaines allouées au bon fonctionnement. Autant bien connaître les options. Il est certain que l’intégration durable des technologies d’information et de communication dans l’enseignement et ailleurs demande bien davantage que des ordinateurs et des applications informatiques. Preuve en est que les établissements scolaires français sont plutôt bien lotis en matériel aujourd’hui. Mais qu’en est-il de l’évolution des outils, de la formation des personnels à leurs nouvelles fonctionnalités, du recyclage des ordinateurs devenus obsolètes ? L’important semble bien de miser sur l’utilisation étendue qui rend familier avec l’univers de l’apprentissage en ligne. C’est la meilleure manière d’éviter le gaspillage. Plus les outils sont utilisés pour des tâches courantes, par le plus grand nombre d’acteurs, plus ils sont facilement mis à jour, cela fait partie de leur usage. C’est pourquoi choisir des outils adaptables, évolutifs, modulables prend son sens. Et l’on se rend compte que les pratiques collaboratives aident à changer le mode d’opération des institutions autrement. Préfère-t-on acheter un ordinateur déjà équipé de logiciels propriétaires imposés qui conditionnent nos parcours et qu’il faudra racheter à la version suivante ? On préfère choisir des logiciels ouverts qui répondent aux besoins spécifiques de telle ou telle communauté - école, lycée, université, bibliothèque, entreprise, association, administration, centre de recherche... Et que l’on pourra modifier, traduire, développer à loisir avec et pour les utilisateurs. Tout le monde y gagne. Le rythme de renouvellement des technologies est plus rapide que celui des équipements des écoles et des administrations, mais il y a des solutions : des services ajoutés qui garantissent un suivi régulier indispensable, par exemple; une meilleure information des responsables fonctionnels et des utilisateurs potentiels par les concepteurs d’outils informatiques; la création d’une profession d’enseignant plus attirante et stimulante. Les réseaux sont des accélérateurs de carrière et d’affaires, ils facilitent la promotion. Dans une société de l’information qui utilise de plus en plus les médias électroniques, le logiciel devient un enjeu non plus seulement technique et économique, mais aussi social. Ce qui vient à compter, c’est ce que ces outils permettent aux personnes d’accomplir. S’affranchir ou demeurer dépendant ? Où en sont sommes-nous ? Comparons les budgets alloués aux technologies par région en France; consultons le rapport d’activité sur les TIC en éducation; mutualisons les applications en ligne; explorons le formidable potentiel des jeux de réalité alternative; créons des sites pour les enseignants; découvrons des idées d’utilisation des technologies en classe; mettons des balados en ligne... Bonnes découvertes, Martine JaudeauRédactrice en chef

Avez-vous apprécié cette page?

Voir plus d'articles de cet auteur

Accédez à des services exclusifs gratuitement

Inscrivez-vous et recevez des infolettres sur :

De plus, indexez vos ressources préférées dans vos propres dossiers et retrouvez votre historique de consultation.

M’abonner
Je suis déja abonné