Articles

15 mesures pour réduire la fracture numérique en France***

Par Martine Jaudeau , le 03 juin 2007 | Dernière mise à jour de l'article le 22 octobre 2008

Renaissance numérique est un club de réflexion proactive réunissant des experts des Nouvelles Technologies et de l’Internet, provenant du monde professionnel (dirigeants d’entreprise) et du monde universitaire (enseignants- chercheurs). Le résultat visé pour 2010 : 80 % des foyers français seront équipés d’un ordinateur, connectés à l’Internet et formés à son utilisation.

Présentation du Livre Blanc :

L’émergence d’Internet change profondément non seulement notre vie quotidienne mais aussi notre démocratie et notre économie. Les changements de société sont le plus souvent perçus à la fois comme une menace et comme une opportunité. Renaissance Numérique pense que cette nouvelle donne est au contraire une chance pour le pays. La maîtrise des Technologies de l’Information et de la Communication (NTIC) permettra de redonner un second souffle au pluralisme démocratique et de stimuler la productivité de l’économie.

Cependant, en 2007, la France est en retard, notamment en matière de taux de connexion à Internet, contrairement à ce que nos bonnes performances en matière de haut débit peuvent laisser croire. En France, le taux de connexion des foyers est inférieur à la moyenne de celui des 25 pays européens. La France est réellement très en avance sur le haut débit. Mais quand 40 foyers sur 100 sont connectés à Internet en France, ils sont près de 70 sur 100 en Angleterre ou en Allemagne.

La France accuse donc un fort retard en ce qui concerne le taux de connexion à Internet par rapport à son rang de grande puissance économique. Cette situation n’est pas une fatalité et des solutions existent pour rattraper ce retard d’ici 2010. Renaissance Numérique a élaboré 15 mesures-clés pour faire du pays une puissance au coeur du numérique et pour permettre l’accès de tous à Internet.

Synthèse des mesures :

  1. La « donation directe » de PC usagés par les entreprises à leurs salariés.
  2. Le « PC recyclé à 99 euros », un moyen écologique de faire baisser le coût d’acquisition d’un PC.
  3. Le « PC Loué », un PC neuf à coût réduit.
  4. Aider la population des étudiants défavorisés.
  5. Systématiser le « Passeport Internet », mieux former pour réduire l’appréhension du numérique.
  6. Renforcer la politique de soutien aux TPE.
  7. Rendre légalement possible l’échange d’un RTT par an pour des formations aux NTIC dans le cadre du dispositif de compte épargne temps.
  8. Développer les partenariats privé/public pour permettre l’accès à l’Internet dans les zones économiquement non rentables.
  9. Faciliter l’accès à l’Internet des personnes handicapées, pour le bénéfice de tous.
  10. Réaliser une campagne de communication pour sensibiliser les non-utilisateurs.
  11. Multiplier les initiatives permettant d’utiliser les TIC au service de projets destinés à des populations défavorisées dans un objectif de développement social (jeunes des quartiers défavorisés, personnes âgées, personnes handicapées).
  12. Multiplier les bornes d’accès à Internet dans les lieux publics.
  13. Développer des partenariats de recherche privé-public.
  14. Reconnaître qu’en plus de savoir lire et écrire, il faut savoir se servir d’un ordinateur et d’Internet.
  15. Prendre l’engagement de préserver en France le nouvel espace de liberté que représentent Internet et les plates-formes de contenus générées par les utilisateurs.

"2010, l’internet pour tous" 15 mesures pour réduire la fracture numérique en France (pdf, 96 pages)

Avez-vous apprécié cette page?

Voir plus d'articles de cet auteur

Accédez à des services exclusifs gratuitement

Inscrivez-vous et recevez des infolettres sur :

De plus, indexez vos ressources préférées dans vos propres dossiers et retrouvez votre historique de consultation.

M’abonner
Je suis déja abonné