Articles

Plan d’action européen sur l’éducation et la formation des adultes***

Par Denys Lamontagne , le 29 octobre 2007 | Dernière mise à jour de l'article le 22 octobre 2008

Le « Plan d’action européen sur l’éducation et la formation des adultes» part du postulat de la nécessité de mettre en place un système d’éducation et de formation des adultes de grande qualité et accessible à tous.

En effet, il faudra sous peu impérativement répondre aux pénuries de main-d’oeuvre dues à l’évolution démographique. La commission européenne croit que ce sera en relevant le niveau de qualification de la main-d’oeuvre, en général, et en améliorant les compétences des travailleurs peu qualifiés (80 millions en 2006).

Pour la commission, l’éducation et la formation des adultes peuvent contribuer rapidement et efficacement à la réalisation de cet objectif.

La formation à distance et en ligne pourrait éventuellement y tenir une place importante, mais on n’y fait pas allusion; ça n’existe pas ou encore c’est tellement évident qu’on n’en parle pas. Cochez au choix.

Priorités

Quatre priorités sont énoncées :

  • S’attaquer au problème du nombre de jeunes quittant prématurément l’école, qui demeure élevé (près de 7 millions en 2006), en offrant une seconde chance à ceux qui entrent dans l’âge adulte sans posséder de qualification.  
  • Lutter contre la pauvreté et l’exclusion sociale qui subsistent parmi les groupes marginalisés. L’éducation et la formation des adultes peuvent à la fois améliorer les compétences des individus et les faire progresser vers une citoyenneté active et une autonomie personnelle.  
  • Renforcer l’intégration des migrants dans la société et le marché du travail. L’éducation et la formation des adultes offrent des cours particulièrement bien adaptés, notamment en ce qui concerne l’apprentissage des langues, qui contribuent à ce processus d’intégration.

    En outre, la participation à l’éducation et à la formation des adultes dans le pays d’accueil peut aider les migrants à faire valider et reconnaître leurs qualifications antérieures.  

  • Augmenter la participation à l’apprentissage tout au long de la vie, compte tenu notamment du fait que cette participation diminue après 34 ans. Dans le contexte actuel de relèvement de l’âge actif moyen en Europe, il est nécessaire que la participation des travailleurs âgés à l’éducation et à la formation augmente en parallèle.

Pour mettre en oeuvre cette politique la Commission invite les États membres à participer à un plan d’action européen pour le secteur, consistant en des actions dans les domaines suivants:

  • analyser les effets, sur l’éducation et la formation des adultes, des réformes menées dans les États membres dans tous les secteurs de l’éducation et de la formation;  
  • améliorer la qualité des prestations dans le secteur de l’éducation et de la formation des adultes;  
  • augmenter les possibilités, pour les adultes, de «monter d’un cran», c.-à-d. obtenir une qualification supérieure d’au moins un niveau à la précédente;  
  • accélérer le processus d’évaluation des aptitudes et des compétences sociales et assurer leur validation et leur reconnaissance sous la forme de résultats d’apprentissage;  
  • améliorer le contrôle du secteur de l’éducation et de la formation des adultes.

Pour le document complet : Plan d’action européen sur l’éducation et la formation des adultes. Document .pdf

Avez-vous apprécié cette page?

Voir plus d'articles de cet auteur

Accédez à des services exclusifs gratuitement

Inscrivez-vous et recevez des infolettres sur :

De plus, indexez vos ressources préférées dans vos propres dossiers et retrouvez votre historique de consultation.

M’abonner
Je suis déja abonné