Articles

Le e-learning, par essence***

Par Denys Lamontagne , le 11 mars 2008 | Dernière mise à jour de l'article le 26 septembre 2008

Un récent article sur le Rapid eLearning Blog « How to Create E-Learning Courses That Don’t Waste Your Learner’s Time» a provoqué une réflexion à Thot sur l’usage approprié du e-learning.

L’auteur fait part qu’au travers de ses rencontres sur les milieux de travail, les usagers du e-learning lui faisaient plus souvent part de récriminations que d’éloges. Ce que nous rencontrons nous-même de temps à autre...

Ce qui ne va pas ? On semble utiliser le e-learning à toutes les sauces et pour des usages qui ne lui conviennent pas du tout.

Des exemples ?

  • Des «cours» qui comprennent des dizaines et des dizaines d’hyperliens.

    L’usager fait des efforts pour venir sur un cours, se met dans les dispositions mentales pour suivre un cours et à la première occasion on l’envoie ailleurs en lui disant de se débrouiller.

    Il serait mieux servi par un guide de références, un wiki ou une simple page web, ou encore par le contenu ou les informations pertinentes des sites auxquels on le réfère.  

  • Des cours obligatoires qui tournent autour du pot, rajoutent toutes sortes de choses alors que tout ce que veulent les employés c’est d’avoir l’information et d’en finir au plus vite. Ils ont autres choses à faire.

    Il ne s’agirait pourtant que de leur dire ce qu’ils ont besoin de savoir et ensuite de les laisser aller.  

  • Des cours élaborés, avec une sophistication 3D ou des progressions aiguillées selon la performance à des questions alors que l’usage principal qui serait fait de ce cours serait de la consultation sur des points précis.

    Ce type de cours connaît un pic d’achalandage puis retombe complètement parce que les usagers ne peuvent pas l’exploiter en pratique, comme un livre qu’on ne pourrait ouvrir qu’à la première page.  

  • Des cours qui prennent une démarche linéaire pour expliquer des choses disparates alors que tout ce qui était nécessaire était de partager un certain nombre d’informations.

    Une simple FAQ ou encore un wiki est souvent plus performant et efficace.

L’essence du e-learning

Quand les usagers énoncent leurs frustrations, vous savez rapidement si votre approche est appropriée ou non, et cela vaut aussi bien en ce qui concerne l’éducation traditionnelle que le e-learning.

En somme, l’essence de l’éducation, et du e-learning, est d’enseigner quelque chose à quelqu’un pour qu’il puisse en arriver à faire ou mieux faire quelque chose.

Si on ne sait pas l’objectif pratique à atteindre, il est fort probable que le e-learning ou l’approche «pédagogique» ne soit pas la meilleure option à choisir.

S’il n’y a pas de confusion entre «éducation» et «culture - information», on utilisera une approche pédagogique pour enseigner des compétences, des actions ou des comportements, et une approche culturelle ou sociale pour communiquer des informations.

How to Create E-Learning Courses That Don’t Waste Your Learner’s Time

Avez-vous apprécié cette page?

Voir plus d'articles de cet auteur

Accédez à des services exclusifs gratuitement

Inscrivez-vous et recevez des infolettres sur :

De plus, indexez vos ressources préférées dans vos propres dossiers et retrouvez votre historique de consultation.

M’abonner
Je suis déja abonné