Articles

Les mutations radicales des industries de l’audiovisuel et du multimédia***

Par Denys Lamontagne , le 24 septembre 2007 | Dernière mise à jour de l'article le 01 avril 2009

Réalisé par la firme «RADAR services médias» pour le compte de l’Association des producteurs de films et de télévision du Québec (APFTQ) et du Regroupement des producteurs multimédia (RPM) et publié en septembre 2007, le rapport sur « Les nouvelles plates-formes de diffusion média» apporte un éclairage systématique sur les mutations de l’industrie audio-visuelle.

Mais n’allez pas croire que vous y verrez plus clair : la situation actuelle est connue, c’est l’avenir qui est incertain.

Ce qui est sûr c’est que l’industrie des médias voit son pouvoir et son contrôle se diluer. Si elle a encore l’avantage de la qualité des produits et des techniques, elle perd celui du volume et de la participation.

Il est certain que la haute-définition (HD), en raison des coûts des équipements nécessaires, constitue encore un rempart solide, celui du traitement journalistique lui échappe : chacun ou presque peut maintenant s’improviser témoin et journaliste ET être diffusé à plus ou moins grande échelle. On voit d’ailleurs de plus en plus souvent les médias «officiels» reprendre des productions amateurs.

Par ailleurs, l’industrie du jeu, par son niveau d’exigence technique, constitue un autre rempart solide, mais dans lequel la participation populaire peut ouvrir des brèches importantes par le mouvement Open Source.

Enfin, la tendance multi plate-forme, c’est à dire de diffuser des versions du même contenu sur différentes plates-formes média, allant des journaux et de la télé aux téléphones et Internet en passant par les jeux-vidéos, affiches électroniques et autres médias en développement, est une tendance lourde chez les groupes média.

Les institutions à distance font déjà face à leur échelle à ce phénomène : papier et Internet, courriel et vidéo, .pdf, .doc, etc. des documents peuvent être diffusés sur plusieurs supports et être repris dans d’autres.

Elles sont aussi concurrencées par les productions «amateur» de professeurs isolés, d’étudiants passionnés et même de commerces spécialisés. Comme dans le cas des médias traditionnels, la qualité est leur meilleur rempart.

Contenu

  • Conditions de changement dans l’audiovisuel et le multimédia
  • Description générale des nouvelles plates-formes et des nouveaux modes de consommation
  • Exemples d’initiatives d’utilisation des nouvelles plates-formes
  • Pratiques d’affaires en émergence
  • Enjeux particuliers pour le Québec et le Canada
  • Constats généraux et perspectives de développement

Télécharger «Les nouvelles plates-formes de diffusion média»

Avez-vous apprécié cette page?

Voir plus d'articles de cet auteur

Accédez à des services exclusifs gratuitement

Inscrivez-vous et recevez des infolettres sur :

De plus, indexez vos ressources préférées dans vos propres dossiers et retrouvez votre historique de consultation.

M’abonner
Je suis déja abonné