Articles

Des cours à distance pour remplacer les jours perdus à cause des aléas climatiques

Les jours de tempête de neige, les enfants se réjouissent de ne pas aller en classe. Mais aux Etats-Unis, les écoles compensent ces jours perdus avec un raccourcissement des vacances d'été. Internet peut apporter une solution satisfaisante pour tous.

Par Alexandre Roberge , le 24 mai 2011


Dans les pays soumis à ces aléas climatiques, lors des tempêtes de neige, deux réactions s’opposent : la joie et l’excitation des plus jeunes et la frustration des écoles qui doivent impérativement reprogrammer ces jours perdus dans le calendrier. Quitte à diminuer la semaine de relâche, voire les vacances estivales des élèves.

Pour pallier à ces problèmes d’organisation, plusieurs établissements scolaires américains se sont intéressés à la solution de l’apprentissage en ligne, nous apprenait récemment eSchool News. Ainsi, malgré une température peu clémente, les élèves peuvent continuer à étudier et éviter de perdre des jours de congé durant l’été.

L’Internet, salle de classe alternative

Parlez-en aux habitants du Kansas ou de l’Ohio qui ont eu en 2011 des hivers particulièrement mouvementés, certaines villes ayant connu 6 jours ou plus de tempêtes (snow days dans le langage américain)! Plutôt que d'obliger les élèves à rester une semaine de plus en classe au mois de juin, plusieurs directeurs d'établissements ont choisi la solution Internet. Commode aussi quand on sait que c’est durant la saison froide que le programme est le plus chargé et que cette période est l'une des plus importantes en vue des examens de fin d’année.

Il y a effectivement tant de solutions numériques de substitution qu'on voit mal comment l'on pourrait encore prétexter des jours de tempête pour ne pas apprendre. Grâce à Skype, les élèves peuvent communiquer avec le professeur et lui poser des questions; Le même enseignant pour donner des vidéos éducatives à visionner sur YouTube. Et ceux qui disposent d'un blogue ou d'un autre site personnel ont la possibilité d'informer parents et élèves des travaux à effectuer.

Ce type de solution n’a pas été seulement adopté par les écoles privées où les élèves sont plutôt fortunés. Même le district de Mississinawa Valley, à la frontière entre deux états (Indiana et Ohio), où 52% des 700 élèves bénéficient de repas gratuits ou à prix réduit ont usé de l’apprentissage en ligne pendant les « snow days ».

Une solution qui ne fait pas l’unanimité

Néanmoins, la solution actuelle n’est qu’au stade expérimental aux États-Unis. La majorité des établissements n’ont pas songé à basculer leurs cours sur Internet les jours de tempête. D'où des situations originales dans certaines familles : certains enfants étudiaient alors que d’autres étaient libres comme l’air. Des voix se sont aussi élevées pour se demander s’il n’était pas sain pour les enfants d’avoir quelques jours de vacances durant les longs hivers pour se ragaillardir un peu. Plusieurs enseignants croient pourtant qu’il est tout à fait possible de conjuguer formation et plaisir pendant ces journées. Par exemple, une jeune fille a témoigné avoir discuté sur Facebook avec des amies tout en faisant une recherche pour un devoir. Ce qui montre que même lorsqu'on travaille, ces journées d'apprentissage en ligne sont bien différentes des jours d'école.

Mais c’est surtout la question de l’égalité entre élèves qui alimente le débat. Il n'est pas absolument certain que toutes les familles disposent d'un ordinateur connecté à Internet. Et quand il y a plusieurs enfants de la même famille qui sont concernés, comment s'effectue le partage de la machine ? Le dispositif actuel doit donc être amélioré.

La classe en ligne lors des jours de tempête est loin d’être une pratique généralisée aux États-Unis. Cependant, son utilisation récente permet d'envisager la continuité du service d'enseignement, même lorsqu’aucun élève ne peut être présent physiquement à l’école. Un argument qui s'ajoute à celui, auquel les élèves sont bien plus sensible, de ne pas raccourcir les vacances d'été...

Could the internet spell the end of snow days?, eSchool News, 18 mai 2011.

Illustration : snow day / upyernoz / CC BY 2.0

 

Avez-vous apprécié cette page?

Voir plus d'articles de cet auteur

Accédez à des services exclusifs gratuitement

Inscrivez-vous et recevez des infolettres sur :

De plus, indexez vos ressources préférées dans vos propres dossiers et retrouvez votre historique de consultation.

M’abonner
Je suis déja abonné