Articles

Un relais français pour le déploiement des ordinateurs XO

Depuis une dizaine d'années, le projet One Laptop Per Child a fait d'énormes progrès et les ordinateurs XO se répandent sur la planète. L'aventure se poursuit grâce à une association française.

Par Louis-Martin Essono , le 25 mai 2011 | Dernière mise à jour de l'article le 04 juillet 2011

Le célèbre projet one laptop per child relatif à la vulgarisation des nouvelles technologies et à la réduction de la fracture numérique entre les enfants du Nord et ceux du Sud prend désormais une plus grande ampleur. Plusieurs pays du Sud, la Bolivie, l'Uruguay, le Cameroun, le Rwanda, Madagascar, le Gabon ont déjà adopté ce projet à la faveur de nombreux programmes. Au Gabon, Thot avait décrit l'action de FraXOphonie dans la mise en oeuvre et  dans la formation des utilisateurs africains de cet outil.  Un livre numérique malgache est même disponible grâce à ce petit ordinateur dont les caractéristiques sont appréciables. En rappel, le projet OLPC a pour objectif de fournir des ordinateurs comme outil éducatif aux enfants des pays en voie de développement. Le XO  est un tout petit ordinateur vert qui avait été spécifiquement conçu pour les enfants pour que ceux-ci éprouvent du plaisir et qu'ils aient aussi la possibilité d'apprendre avec lui. Il a connu de nombreux concurrents comme en Inde. Thot en avait d'ailleurs endu compte en son temps.

C'est surtout à Madagascar que l'association francaise de l'OLPC vient de jeter son dévolu. Outre le livre numérique évoqué, l'association OLPC France , qui est un regroupement de volontaires passionnés dudit projet,  vise à diffuser l'esprit de ce projet et cherche à réaliser plusieurs type d'actions qui vont de l'amélioration des contenus pédagogiques à celle des interfaces et des logiciels favorisant l'apprentissage. La traduction de certaines de ces intefaces a été réalisée en même temps qu'ont été engagées des formations des équipes locales et des formateurs.

Ce type d'initiatives se révèle plus efficace et plus fonctionnel que le simple don de matériel informatique car les bénéficiaires, formés, peuvent devenir autonomes sur tous les plans, même si l'État, qui devrait les encourager, peine à les suivre.

Rappelons que l'associaiton OPLC France accueille tous les bénévoles motivés par ce projet, qu'ils soient développeurs, traducteurs, pédagogues, réparateurs de matériel informatique, utilisateurs... ou donateurs.

Illustration : OLPC, Wikimania Taipei / 瑪亞 / CC BY 2.0

Source : OLPC France

 

Avez-vous apprécié cette page?

Voir plus d'articles de cet auteur

Accédez à des services exclusifs gratuitement

Inscrivez-vous et recevez des infolettres sur :

De plus, indexez vos ressources préférées dans vos propres dossiers et retrouvez votre historique de consultation.

M’abonner
Je suis déja abonné