Articles

Internet est maintenant le premier vecteur de lecture pour la majorité de la population.

Le déplacement de l’activité lecture et l’importance de sa langue dans Internet

Par Denys Lamontagne , le 05 septembre 2011 | Dernière mise à jour de l'article le 06 septembre 2011

Une surprise

 

En recoupant diverses données sur le temps consacré aux médias et en estimant la proportion de texte utilisé par chaque média, on peut en arriver à des approximations intéressantes.

Au total, nous passerions en moyenne 1 h 24 à lire du texte à chaque jour.  Ce qui est quand même pas mal. Mais ce qui est le plus instructif est la proportion de texte lu à l’écran via Internet : 48 minutes sur les 84, soit 57 % alors que la lecture sur support papier ne représente plus que 30 % et cette proportion va continuer à décliner à mesure que les journaux et revues passeront sur support tablette électronique...

Si statistiquement nous passons près de 9 heures par jour exposés à des médias, il faut cependant relativiser ces chiffres : on peut être exposé à plusieurs médias en même temps et certains médias n’accaparent pas toute notre attention (TV, radio, musique, affichage).

Ces chiffres ne disent cependant rien de la qualité des médias consommés et de l'investissement personnel de chacun. On peut être sur l’ordinateur et lire des blogues ou ses courriels, jouer en ligne ou regarder des vidéos distrayantes. Pour ce qui est de la lecture sur papier, on peut lire des magazines composés de photos et de publicités à 70 %, faire les mots-croisés et, à d'autresmoments, absorber un roman de 300 pages ou se plonger dans un rapport complexe. Il s’agit de chiffres moyens.

Ce que nous savons, c'est que les jeunes passent de plus en plus de temps sur l’ordinateur et de moins en moins devant la télé, ce qui ne devrait pas nuire à leurs capacités de lecture : on lit plus devant un ordinateur que devant la télévision. 

Et le français ?

 

Devant la force et l’omniprésence de l’anglais autant sur Internet que dans les productions culturelles musicales, vidéo, scientifiques et même littéraires, on ne s’étonne plus de l’intérêt soutenu, presque ridicule parfois, des francophones pour l’anglais au détriment de presque toutes les autres langues.  Qui s’intéresse à l’allemand, à l’arabe ou au portugais ? Une minorité et quand on s’y intéresse c’est via une production culturelle remarquable.

On peut supposer que l’intérêt pour le français dans les autres pays suit cette même dynamique : une présence culturelle forte fait naître l'intérêt.  Donc tous les efforts pour augmenter la diffusion culturelle du français sont non seulement bénéfiques pour le rayonnement francophone à l’étranger mais également pour les francophones qui passeront moins de temps à écouter et lire en anglais dans la mesure où ils trouveront des productions culturelles de qualité dans leur langue.

 

Quelle est votre consommation médiatique et la proportion de temps passé à lire du texte sur chacun ?

Média 

 

Temps consacré par jour 

Durée de lecture 

 

 

Moyenne

 

 

 

Vidéo

 

3 hres (180 min)

3 % lecture

5’15’‘ 

6 %

 

TV
DVD
Cinéma

 

 

 

 

Ordinateur    

 

2 hres (120 min)

40 % lecture           

48’

57%

 

Video sur Internet
Jeux
Web
Courriel

 

 

 

 

Radio            

 

1h20   (80 min)

0 % lecture

0’

 

 

 

 

 

 

 

Téléphone - SMS

 

1 hre   (60 min)

10 % lecture           

6‘

7%

 

 

 

 

 

 

Musique

 

54 min

0 % lecture           

0’

 

 

 

 

 

 

 

Média imprimé

 

38 min

90 % lecture

25’12’’           

30 %

 

Journaux
Magazines
Livres
Documents

 

 

 

 

Affichage

 

7 min 

5 % lecture

0’18’’

 

 

 

 

 

 

 

Total 

  

8h 59     539 min 

1 h24   - 84’45’’ 

 

Références :

 

 

Avez-vous apprécié cette page?

Voir plus d'articles de cet auteur

Accédez à des services exclusifs gratuitement

Inscrivez-vous et recevez des infolettres sur :

De plus, indexez vos ressources préférées dans vos propres dossiers et retrouvez votre historique de consultation.

M’abonner
Je suis déja abonné